Culture

Classé XXX, une saine curiosité à Z.

Mélanie Maynard Photo: Z

Si je vous parle de Mélanie Maynard, vous faites rapidement l’association avec une animation légère, sympathique et humoristique. C’est généralement dans ces créneaux que l’animatrice est à son aise, notamment avec l’émission Juste pour rire en direct. Mais là, Z expédie une balle dans le champ gauche et pour Maynard et la chaîne, on parle même d’un coup de circuit surprise avec un sujet osé.

Z, en plus de son relooking pour la nouvelle année et de sa programmation bonifiée, nous présente l’audacieuse série Classé XXX qui traite de la grande famille de l’industrie pornographique au Québec.

Généralement, quand une production s’intéresse au monde de la porno, il y a deux approches particulièrement maladroites qui constituent la presque totalité des cas. Soit on tombe dans le voyeurisme de base sans porter attention au contenu ou bien on prend une distance par rapport à cet univers avec un ton condescendant et didactique ne rendant pas justice aux nuances du milieu. C’est ce que nous offre la télé en général quand elle ose le sujet de la porno.

Reste alors la consommation dudit matériel pour se faire sa propre idée.

Ici, Maynard se pointe sur le plateau de tournage d’un film, par exemple, et elle discute avec ces gens comme elle le ferait avec des humoristes ou des participants à une de ses autres émissions. Elle est curieuse, chaleureuse, humaine et drôle. L’intérêt est réel et l’intention de la série de lever le couvercle sur un milieu moins connu passe très bien à l’écran. On nous montre les coulisses d’un film porno comme on nous montre un making-of d’une comédie de situations.

On parle de cinéma, à la télé, sans rougir parce qu’on voit des fesses et des seins et sans faire de détour avec l’utilisation de mots plus doux pour remplacer les actes sexuels. Ici, on ne parle pas de petites collations et de solo de flûte.

Ça fait du bien, franchement, un traitement adulte d’un sujet universel. Tout le monde fait des blagues avec ça, mais oui la porno est partout autour de nous sur le web et l’accessibilité est plus grande que jamais. Pourquoi alors traiter le sujet comme un paria sur nos ondes? On aime tous finir nos journées dans notre plus simple appareil avec un partenaire, quand c’est possible. Pourquoi notre télé devrait être différente? Ce n’est tabou que si l’on se freine d’en parler. Comme plusieurs autres sujets d’ailleurs.

Soyez curieux, l’émission est diffusée le vendredi à 22h00 ou sur le web sur le site de la chaîne (très fonctionnel et agréable à la navigation).

Visitez le site de l’émission pour visionner un épisode complet

BONUS : un épisode complet sur un plateau de tournage d’un film porno québécois.

Articles récents du même sujet