Culture

Gala Les Olivier 2016: Les humoristes arrivent masqués en appui à Mike Ward et Guy Nantel

Gala Les Olivier 2016: Les humoristes arrivent masqués en appui à Mike Ward et Guy Nantel
Photo by: Mario Beauregard/Métro

Plusieurs humoristes se sont ralliés derrière Mike Ward et Guy Nantel dimanche soir au Gala Les Olivier en arrivant tous ensemble, un masque sur la bouche décoré d’un X rouge. Les humoristes n’ont accordé aucune entrevue sur le tapis rouge.

Voici les réactions que nous avons pu recueillir en salle de presse au sujet de la controverse et du mouvement de solidarité qui en a découlé.

Mariana Mazza:
Ça m’a donné des frissons, je suis vraiment touchée. J’avais envie de pleurer de joie, de tristesse, de rage. C’est tellement le fun de voir que personne n’a flanché, personne n’a parlé aux médias. C’était beau, jouissif et puissant. Moins de censure et plus de mouvements sociaux!

Jean-Thomas Jobin:
Je trouve ça touchant. Ça prouve que les humoristes peuvent se tenir les coudes serrés quand c’est le temps. C’est une cause qui nous touche tous. Tous les créateurs sont touchés. Ça ne fait pas notre affaire tout ça et on veut que les choses se ré-enlignent. Je suis content d’avoir fait partie de ce mouvement.

Véronique Cloutier:
C’est rassurant de voir que c’est une communauté qui se tient. Il y a plein de gens qui pensent différemment dans ce milieu-là, mais ils se rassemblent tous ce soir pour une seule et même cause qui est la la liberté d’expression.

Louis Morissette:
Mike Ward est devenu le porte-étendard de la cause, parce que c’est un humoriste qui sait rallier pas mal tout le monde autour de son talent. On parle beaucoup de la polémique autour de Mike, mais on oublie de parler du fait que c’est un très grand humoriste. Les choses changeront peut-être demain, mais c’est une vague de fond qu’il faut partir.

Martin Matte:
Tous les humoristes se parlaient aujourd’hui. Il y a une situation triste qui est arrivée et je pense que c’est important de le dire. Mais il faut aussi rester calme, c’est démesuré. Ce n’est pas vrai qu’on ne peut plus rien dire et que tout est censuré. Soyons vigilants, protégeons la liberté d’expression.

Florence Longpré:
On ne peut pas dire que ça n’a pas fait écho. Tout le monde parle de ça.

Marie-Soleil Dion:
C’est l’fun qu’il y ait un dialogue ouvert là-dessus, sur la liberté d’expression. Il faut qu’on en parle. On va voir comment ça va se traduire ce soir.  Nous ne sommes pas de la gang des humoristes, mais s’ils font quelque chose, on va appuyer ce qui va se passer. Au Québec, on a une grosse vie humoristique. Si un si gros débat a lieu aujourd’hui, c’est parce que l’humour a une grosse place dans nos vies. On est dans une société qui privilégie l’humour.

Journal Métro était en direct sur le tapis rouge. Revoyez le moment où les humoristes ont défilé sur le tapis rouge avec leur masque, sans s’adresser aux journalistes.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *