Débats

La nouvelle GG

Photo: Archives

La toute nouvelle gouverneure générale ne parle pas le français. Et c’est bien dommage !

Cette même dame, en plus d’être tout à fait digne du rôle qu’elle est amenée à jouer, est inouite, appartenant ainsi à ces premiers peuples si dramatiquement maltraités depuis 1867, dans la Constitution canadienne et l’instauration des écoles résidentielles.

Plusieurs années après la présentation du rapport Vérité et Réconciliation et surtout après la récente « découverte » des petits corps autochtones, s’imposait à ce haut poste honorifique la nomination d’une personne membre des peuples autochtones.

Cet impératif me permet de ne pas m’offusquer outre mesure de ce que cette dame ne parle pas le français reconnaissant que, comme la très grande majorité des autochtones, devenus pupilles du fédéral, dépouillés de leur langue, ont été « civilisés » en anglais.

Dans les circonstances présentes, ne croyant pas pour autant que le français soit devenu optionnel, j’accepte bien volontiers que Mme Simon, toute anglicisée qu’elle soit, mais étant avant tout membre des premiers peuples, devienne la représentante de la Couronne britannique à la tête de ce pays « sans bon sens ».

Normand Breault

Articles récents du même sujet