Explorez
Contenu de notre partenaire

La légende est de retour dans le remaster de Legend of Mana

Photo: Square Enix

Square Enix a marqué l’imaginaire des gamers dans les années 1990 et l’heure est venue de reprendre l’histoire de Legend of Mana et de l’apporter ailleurs que sur la première Playstation de Sony

Dans les années 1990, les jeux de type jRPG pullulaient sur la console Super Nintendo. Ces classiques ont ensuite prospéré sur la première console de Sony, la Playstation, qui a été pour un long moment la seule à offrir ce type de jeux.

Square Enix semble avoir compris que ces univers magiques sont ce que demandent encore aujourd’hui des millions de gamers à travers le globe. Il propose donc le retour de bon nombre de ces classiques, sous formes de remakes ou de remasters, pour le grand plaisir des nostalgiques et des nouveaux venus.

Lorsque nous pensons aux jeux de type jRPG et Action-RPG de cette compagnie, il y a tout de suite deux franchises qui nous viennent en tête : Final Fantasy et Mana.

Une aventure qui débute différemment des autres

Comparativement à toute aventure conventionnelle, vous n’incarnez pas un simple héros qui se doit de sauver le monde dans une histoire épique, mais plutôt un héros qui doit, grâce à des artefacts magiques, façonner le monde à sa guise. Voyez-vous, ces artefacts que vous obtenez par-ci, par-là, vous permettront de recréer des zones entières une fois déposés au sol, que ce soit des donjons ou même des villages. D’ailleurs, une fois le personnage choisi et l’histoire débutée, vous allez devoir choisir une région sur la mappemonde pour y déposer votre tout premier objet: une boite aux lettres qui créera votre maison de départ.

Au fil du temps, en accomplissant de multiples quêtes, vous recevrez de nouveaux artefacts que vous devrez placer çà et là afin d’étendre le monde de Fa’Diel. Cela dit, ne vous attendez pas à ce que ce soit aussi simple que de placer un donjon à un endroit et aller y affronter les ennemis. Plus vous tardez à placer les donjons ou plus vous les placez loin de votre maison de départ, plus les adversaires seront coriaces. Alors, prenez ceci en considération si vous désirez y jouer sans que la difficulté soit trop grande : ne placez pas votre point de départ dans un recoin de la carte du monde, mais plutôt en plein centre.

Autre point important : chaque artefact possède son propre attribut élémentaire. Cet attribut peut venir interagir avec d’autres tuiles adjacentes qui les feront se renforcir ou s’annuler.

Une histoire loin du traditionnel

Comme mentionné au départ, il ne faut pas vous attendre à une aventure linéaire traditionnelle classique. Certes, l’aventure principale du jeu est de faire revivre l’arbre de Mana en aidant les gens du monde de Fa’Diel, en combattant des monstres et en plaçant chaque artefact trouvé sur la mappemonde, mais le tout se fait avec une polyvalence sans précédent. Vous, en tant que protagoniste sans histoire réelle, serez appelé à vous déplacer seul ou avec un compagnon contrôlé par ordinateur ou avec un ami, de ville en ville et de donjon en donjon, afin d’effectuer des quêtes en apprenant plus sur chaque personnage que vous rencontrez.

Un système de combat classique

Legend of Mana utilise le meilleur de son univers : des combats en temps réel où la sélection d’une arme appropriée ainsi que la possibilité d’effectuer des attaques chargées, de sauter et de bloquer vient nous rappeler des jeux comme Secret of Mana sans problème. Comme les titres précédents de la franchise, vous pourrez monter en niveau, obtenir de nouvelles pièces d’équipement, de nouvelles compétences d’armes et des objets qui viendront vous aider tout au long de votre périple. Parmi les types d’armes disponibles, vous pouvez compter sur des dagues, des épées, des épées à deux mains, des haches et bien plus encore.

Avec votre compagnon, qui pourra être contrôlé par un ami si vous le désirez, ainsi qu’un animal de compagnie, vous ne serez pas trop de trois dans les divers endroits que vous visiterez.

Il y a 22 ans, les tutoriels étaient peu présents

On ne se le cachera pas, vous allez devoir acquérir tout ce qui sera des connaissances du jeu par vous-même, que ce soit l’interaction entre les emplacements d’artefacts ou même l’artisanat, qui est assez présent dans le jeu. Aucun tutoriel ne vous expliquera de découvrir ce à quoi vous devez faire attention et comment le tout fonctionne. Cela peut rendre le jeu peut-être un peu trop complexe pour une personne débutante dans la franchise comparativement à quelqu’un qui décide d’acheter le jeu pour y rejouer, question de nostalgie.

Est-ce que le remaster en vaut le coup?

Mettons les choses au clair : Legend of Mana est un remaster avec un simple rehaussement graphique. Cela dit, le jeu en soi n’a que du positif à proposer. Son côté pixelisé très coloré n’a rien perdu de son charme, en 2021. Le rehaussement n’a pas peaufiné les détails, mais seulement rendu le tout à jour en restant fidèle à son concept d’origine. Passer du format 4:3 au format 16:9 a dû être néanmoins un travail fastidieux pour l’équipe.

Là où tout s’est joué, c’est au niveau de la trame sonore, qui été modernisée alors que chaque musique a été retravaillée par l’équipe de la compositrice Yôko Shimomura (Kingdom Hearts, Xenoblade Chronicles), ce qui donne un merveilleux résultat. Bien entendu, comme plusieurs remasters de ce genre, vous avez la possibilité de basculer entre l’ancienne et la nouvelle trame sonore à tout moment.

Sur d’autres points, quelques adaptations ont été apportées comme celle de réduire une grande partie des combats, ainsi que le système de stockage, qui a été repensé.

Est-ce un bon jeu?

Legend of Mana est un excellent jeu datant du siècle dernier qui a été oublié par certains, boudé par d’autres, et surtout, qui n’a jamais été publié à l’origine en Europe. Le fait de pouvoir jouer à ce jRPG de type Action-RPG sera tout aussi satisfaisant qu’il y a 22 ans, soyez-en sûr! Le fait que le monde est entièrement influencé par vos décisions fait en sorte que ce jeu a un énorme potentiel de rejouabilité. Il est possible de passer le jeu en seulement quelques heures, si vous ne faites que l’aventure principale, mais il est également possible d’y mettre plus de 40 heures en prenant le temps de tout faire minutieusement et scrupuleusement. Ce remaster offre également la possibilité de jouer en français, ce qui n’était pas possible à l’origine.

D’un autre côté, je ne suis pas en mesure de comprendre pourquoi Square Enix n’a pas pensé à placer ce jeu dans Collection of Mana, le bundle proposant Final Fantasy Adventures (appelé Mystic Quest en Europe), Secret of Mana ainsi que Trials of Mana.

Cela dit, avec la sortie du remake de Secret of Mana (qui a été un flop total à mes yeux), du remake de Trials of Mana et la sortie de ce remaster, ainsi que la collection des classiques, je ne peux que me demander si Square Enix n’a pas dans l’optique de nous amener éventuellement un remake de Rise of Mana, qui est le dernier de la franchise principale, ou de ressortir des remasters/remakes de ses spin-offs comme Dawn of Mana, entre autres.

Un énorme « Merci » à Square Enix pour la copie du jeu!


À lire aussi :









Explorez est un contenu publicitaire produit par ou pour des annonceurs.