Inspiration

Max Azria et les trois visages de la femme

Kenya Hunt, Métro International

La plupart des de­signers accumulent les heures supplémentaires afin d’être fin prêts en vue de la Semaine de Mode de New York, qui commence demain. Max Azria, le designer tunisien et Californien d’adoption, fera défiler pas moins de 66 mannequins pour ses 3 collections : la bien connue BCBGMAXAZRIA; sa cousine, Hervé Léger, label français connu pour ses robes à bandes de mailles acquis en 1999 par Azria et devenu depuis une des marques favorites de Hollywood, et la petite nouvelle, Max Azria, lancée en 2006.

Cela semble énorme, mais le designer est passé maître dans le multitâche. Et nous n’avons même pas mentionné les marques à bas prix qui font aussi partie de son empire, dont To The Max, Max Rave, Parallel and BCBGirls. Cependant, il ne faut pas juger la valeur créative d’un designer à ses  ventes. Pour Max Azria, les petits détails gardent toute leur importance.

Comment décririez-vous la différence existant entre la fille BCBGMAXAZRIA, la femme Max Azria et la cliente Hervé Léger? Existe-t-il une femme type qui personnifie chaque label?

BCBGMAXAZRIA s’adresse à la femme à l’affût des tendances, qui aime prendre des risques et créer les tendances. La collection Max Azria est toute désignée pour la femme au cÅ“ur d’artiste, la visionnaire. Enfin, Hervé Léger by Max Azria s’adresse davantage au consommateur international confiant et sociable, qui n’a pas peur de se tenir debout dans la foule. Je pense qu’on trouve un peu de tout ça en chaque femme, suivant son humeur et l’occasion.

Vous réussissez à transposer les tendances dans des vêtements que les vraies femmes aiment porter. Pouvez-vous nous en dire plus sur les thèmes et les silhouettes que vous avez développés pour le printemps 2009?

Nous créons pour les vraies femmes. Nos collections, ce n’est pas seulement un look; c’est aussi un style de vie et une attitude. Le seul thème récurrent dans tout ce que nous faisons, peu importe la marque, est l’attention minutieuse aux détails.

Qu’est-ce qui vous permet de garder le cap dans les moments de grand stress?

Vivre avec une personne telle que ma femme aide beaucoup. J’ai aussi la chance de travailler avec une équipe merveilleuse composée de personnes créatives. Il y a toujours beaucoup à faire, mais nous avons beaucoup de plaisir à y arriver.

Si vous aviez un super-pouvoir, qu’est-ce que ce serait?

Le seul super-pouvoir que j’aimerais posséder, ce serait d’avoir l’habileté de rendre une femme belle et qu’elle le sente. Et je suis fier de dire que c’est un pouvoir que je possède déjà.

Une idée fausse que les gens ont de vous et de votre marque?

Parce que la compagnie est si grosse, je pense que les gens oublient à quel point nous prenons au sérieux l’art de la mode et combien nous sommes passionnés de design et d’innovation.

Que préférez-vous de la Semaine de Mode de New York?

Le défi.

Et ce que vous avez le moins?

La fatigue.

Articles récents du même sujet