Ahuntsic-Cartierville

Un développement social en quatre thèmes

Un développement social en quatre thèmes
Photo: Collaboration spéciale/Marion ChuniaudUne centaine de participant, entre citoyens et représentants d’organismes communautaires, ont pris part à la réflexion collective sur le plan de développement social de Bordeaux-Cartierville pour les cinq ans à venir.

Le plan de développement social de Bordeaux-Cartierville pour les cinq ans à venir ne manque pas d’ambition. Citoyens et acteur communautaire veulent un quartier plus propre, plus solidaire où les services sont proches et dans lequel il est facile de se déplacer.

Plus d’une centaine de participants, dont la moitié sont de simples citoyens, a été réunie le 6 avril au sous-sol du futur centre communautaire du quartier sous la houlette de du Conseil local des intervenants communautaires (CLIC), la table de concertation de Bordeaux-Cartierville.

Cette rencontre a permis de dégager quatre grands champs de travail. «Nous avons changé la méthodologie, explique Bertrand Pouyet, directeur du CLIC. Nous avons choisi une approche appréciative et nous avons demandé: de quels changements rêvez-vous pour le quartier dans les cinq prochaines années?»

Les thèmes sont formulés de manière très large. On veut un quartier qui répond à l’ensemble des besoins des citoyens, en prenant en compte les personnes en situation de vulnérabilité.

On aspire vivre dans un Bordeaux-Cartierville beau, propre, vert et vivant, des logements abordables, de qualité et adaptés à la réalité du quartier, afin de favoriser la rétention de tous les résidents.

Lors des discussions autour de ce sujet, il est apparu que 54% des gens ont quitté le quartier en cinq ans. On ambitionne un quartier solidaire et engagé où il fait bon vivre ensemble et en harmonie. On souhaite un quartier dynamique et accessible en terme d’efficacité, de sécurité et de diversité de ses déplacements à tout moment.

«Pour arriver à ce résultat nous avons commencé par présenter un diagnostic du quartier pour dire où nous en sommes, a indiqué M. Pouyet Nous avons également mené un sondage pour connaitre les souhaits des citoyens.»

Les discussions en petits groupes lors de la journée de concertation a permis de faire ressortir ces thèmes. «Ils sont apparus naturellement à la fin de la journée», assure M. Pouyet.  En mai et juin, des comités se formeront pour plancher sur ces sujets de manière approfondie.

«Ce sont les quatre changements que l’on souhaite et il y a des actions qui vont en découler, observe M. Pouyet. On devrait avoir un plan stratégique à présenter en septembre.»  Cette rencontre est la seconde après celle du 30 janvier qui avait permis de faire le bilan de lancine plan de développement social. Il comportait six thèmes précis, dont deux transversaux : la communication et la mobilisation citoyenne qui sont maintenues.