Local

Studio d’art pour enrichir les enfants, mais aussi les aînés

La fondatrice du Studio Tre Punti, Karine Michon, est ravie de son nouveau local situé au 5047, rue Wellington.  Photo: Katrine Desautels

Le Studio Tre Punti, fondé par la Verdunoise Karine Michon, a récemment déménagé sur la rue Wellington afin de profiter de plus grands locaux. Le studio d’art qui offre des cours de chant, de danse, d’art visuel et d’art dramatique aux enfants a récemment élargi sa clientèle aux personnes âgées.  

«Les aînés, c’est la nouvelle clientèle qu’on souhaite viser, mentionne Mme Michon. Surtout avec la pandémie, on l’a vu, ce sont des personnes qui ont besoin de se garder en forme.» 

Les cours adaptés pour les aînés ont débuté à l’automne 2019. «On a un peu été malchanceux avec la pandémie parce que plus personne ne pouvait sortir», relate la fondatrice du studio. Puis, lorsque les mesures se sont assouplies, les aînés étaient toujours craintifs de participer à des activités en groupe, se souvient Mme Michon. 

Désormais, les choses reprennent leur cours un peu plus normalement, mais plus de temps est requis pour former des groupes d’adultes que des classes pour les enfants.  

Le volet pour les aînés s’adresse à des retraités qui sont actifs. L’idée d’offrir des activités artistiques à ces personnes a germé lorsqu’une sexagénaire a commencé à suivre des cours de chant privés. «Je voyais qu’elle faisait du progrès. Je me suis dit que ce serait bien de l’offrir en cours de groupe et que ce serait intéressant pour la socialisation», raconte Mme Michon. 

Bienfaits 

L’apprentissage d’une discipline artistique procure des bienfaits aux jeunes comme aux aînés. Mme Michon estime qu’il est important pour les personnes vieillissantes de continuer à trouver du plaisir dans le quotidien. Se dégourdir en dansant ou en pratiquant le chant avec des répertoires de leur jeunesse est un bon moyen de conserver la joie de vivre.  

«Au niveau des aînés, les bienfaits, c’est de maintenir les fonctions, alors que pour les jeunes, c’est de développer leurs capacités.»

Karine Michon, fondatrice du studio d’art Tre Punti

De plus, ces activités ont des bénéfices pour la santé. «On va travailler au niveau de la flexibilité, de l’équilibre et de la capacité pulmonaire avec le souffle. On fait beaucoup d’exercices qui amènent les gens à se coordonner davantage», explique Mme Michon, ajoutant que la concentration et la mémoire sont aussi des facultés sollicitées par les exercices. 

La Verdunoise voit son entreprise comme un lieu où l’on apprend à travers l’art. «Je considère le studio vraiment comme un lieu d’apprentissage avec des activités éducatives, plus que seulement [un lieu] de loisir», précise-t-elle. 

Des cours sont offerts aux tout-petits (3 à 18 mois) ainsi qu’aux enfants jusqu’à l’âge de 12 ans. Pour les bambins, il s’agit surtout de cours de découverte musicale et de danse avec des stimulations par le mouvement, et des chorégraphies s’appuyant sur des techniques de portage parent-enfant.

Pour les jeunes, il y a des cours d’arts plastiques, tels que des classes d’aquarelle ou de dessin de bande dessinée. Sont aussi offerts des ateliers de chant et de musique, ce qui comprend des cours de guitare, de piano et de violon. Nouveauté de l’année: un volet d’arts de la scène s’ajoute à la programmation avec des cours de comédie musicale et d’art dramatique.  

Le Studio Tre Punti a été durement touché par la pandémie. Les professeurs ont tout de même continué de donner des cours en ligne. Ils ont même poursuivi les leçons d’arts plastiques en préparant des pochettes de matériel pour les élèves. «Je pense que les parents ont apprécié qu’on permette à leur enfant de poursuivre leur activité», indique Mme Michon. 

Elle croit que l’année et demie d’arrêt et d’isolement aura amené des parents à constater l’importance de socialiser chez les enfants.

Articles récents du même sujet