Local

Une première mairesse pour Saint-Lazare

Genevieve Lachance
Geneviève Lachance s’implique depuis plusieurs années afin qu’une antenne du Réseau express métropolitain voie le jour à Vaudreuil-Soulanges. Elle compte utiliser la nouvelle plateforme qui lui est offerte afin de continuer à promouvoir cette idée. Photo: Olivier Boivin/Métro

Unique candidate pour ce poste à s’être présentée aux élections, Geneviève Lachance a été élue mairesse de Saint-Lazare par acclamation le 1er octobre dernier. Elle devient ainsi la première femme à occuper ce poste dans l’histoire de la municipalité.

Conseillère municipale depuis 2017, elle s’était lancée en politique municipale afin de répondre à un mécontentement par rapport à la gestion de la Ville. Ayant travaillé dans le domaine des finances, c’est la gestion des dépenses de la ville qui l’avait poussée à s’impliquer.

Au départ, elle ne croyait pas un jour occuper le poste de mairesse, mais ses quatre années au sein du conseil municipal lui ont donné la confiance nécessaire pour soumettre sa candidature.

«J’ai occupé un rôle important au sein du conseil et je me suis sentie de plus en plus confortable avec les années, explique-t-elle. Cette expérience m’a convaincue que je me voyais mairesse et que je peux amener quelque chose de positif à la Ville en étant dans cette position-là.»

Assermentée quelques jours après son élection, elle est déjà en poste. Elle devient ainsi la première femme à occuper ce poste à Saint-Lazare. 

«Je suis fière et honorée d’être la première, mais, pour moi, c’est de bien représenter la population qui est le plus important, dit-elle. On a besoin d’une meilleure représentation féminine au sein des conseils de ville.»

Femmes en politique

Il s’agit d’une augmentation de 4% par rapport à 2017. Selon la députée de Vaudreuil, Marie-Claude Nichols, qui a été mairesse de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot entre 2009 et 2014, il y a une plus grande solidarité entre les femmes en politique en 2021 que depuis ses débuts.

«Je trouve qu’on a plus de modèles féminins et de regroupements féminins comme L’effet A, par exemple, qui coachent les femmes en politique, avance-t-elle. Et c’est encourageant parce que je regarde mes enfants, et je pense que la prochaine génération fera de moins en moins la différence entre les hommes et les femmes.»

Cependant, il reste du chemin à faire. «Il faut mettre nos leaders de l’avant et créer des programmes pour inciter les femmes à se lancer en politique et leur montrer qu’elles ont leur place», dit-elle.

Geneviève Lachance abonde dans le même sens. «Si on peut montrer que c’est possible en étant un modèle, ça va aider», indique-t-elle.

Les deux femmes espèrent que cette tendance à la hausse se poursuivra lors des élections municipales de 2025 et au-delà de celles-ci.

Priorités

D’ici là, la nouvelle mairesse de Saint-Lazare a plusieurs priorités. Elle compte faire rayonner davantage la municipalité à l’échelle régionale.

«Saint-Lazare est la deuxième plus grande municipalité de Vaudreuil-Soulanges, mais parfois on ne dirait pas que c’est le cas, explique-t-elle. Je pense que c’est le temps qu’on parle davantage de ce qui se passe ici.»

Au cours des quatre prochaines années, elle compte notamment impliquer davantage les résidents dans le processus de prise de décisions en développant une politique de participation citoyenne et en finançant un projet citoyen par année au moyen d’un budget participatif.

Elle a également pour objectif de mieux encadrer les projets immobiliers, notamment en modifiant la règlementation d’urbanisme et en mettant à jour le plan de conservation de la Ville. 

Plusieurs projets sont également prévus à son programme afin de relancer l’économie locale et d’améliorer la qualité de vie des familles en tenant compte des réalités des jeunes et des aînés. 

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet