IDS-Verdun

Courir plus loin qu’un marathon, pour la santé mentale

Des infirmières coureuses tiennent une pancarte
De gauche à droite: Mélanie Myrand, Sarah Bachand, Natalia Mursa Curchi, Rosein (Gulïn) Yilmaz Photo: Fournie par Sarah Bachand

Le 8 mai prochain, Sarah Bachand parcourra les 50 kilomètres qui séparent 11 hôpitaux et CHSLD de Montréal, dans le but de montrer aux Montréalais que «bouger, c’est bon pour le moral». Elle sera accompagnée pour ce marathon de collègues infirmières et de tous ceux qui souhaitent se joindre à l’événement.

Le marathon débutera à l’Hôpital général du Lakeshore et s’arrêtera à différents endroits comme l’Hôpital de Lachine, le Centre d’hébergement de LaSalle et l’Institut universitaire en santé mentale Douglas.

Cette initiative, qui en est à sa deuxième année, marque le début de la Semaine nationale des soins infirmiers. La course est aussi une occasion de souligner le besoin pour plus de ressources de santé mentale. Ainsi, elle est dédiée à Sonia Brown, une infirmière qui a mis fin à ses jours l’année dernière.

Tout au long de son marathon, Sarah Bachand déposera des pancartes devant les établissements sur son chemin, pour encourager le personnel de la santé. Elle invite les enfants à être les créateurs de ces affiches.

D’ailleurs, l’infirmière invite les gens à participer à leur manière. Les citoyens peuvent se joindre à la course, partiellement ou entièrement, ou encore faire du bruit pour encourager les coureurs. Les gens qui se trouvent à l’extérieur de Montréal sont également encouragés à créer leur propre trajet, comme l’on fait des infirmières en Estrie; celles-ci parcourront les 40 kilomètres qui séparent Magog et Sherbrooke. Finalement, il sera possible d’effectuer un don pour le Mouvement Santé mentale Québec.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Lachine & Dorval.

Articles récents du même sujet