Ahuntsic-Cartierville

Le Collège Ahuntsic sonne la fin des plumes

Le Collège Ahuntsic sonne la fin des plumes
Photo: Collaboration spéciale/Collège AhuntsicLe Collège Ahuntsic a entrepris depuis un an une démarche destinée à «décoloniser» l’identité de l’établissement post-secondaire

Le Collège Ahuntsic changera le logo et les noms de ses équipes sportives, les Indiens et les Indiennes, dans le cadre d’une démarche entreprise il y a un an pour « décoloniser » l’établissement post-secondaire.

Logo des Indiens d'Ahuntsic
Logo des Indiens d’Ahuntsic. Photo : gracieuseté.

La démarche intitulée l’autochtonisation du Collège Ahuntsic lancée en octobre 2018 permet de susciter un débat autour des usages de noms et des identifications qui ont une connotation colonialiste.

Le changement de nom interviendra après consultation des enseignants, des étudiants et des équipes sportives. Actuellement, il n’y a aucun échéancier.

Le projet autochtonisation du collège est un long processus durant lequel diverses activités sont organisées tout au long de l’année. Elles sont destinées à favoriser le débat sur « la décolonisation du regard », selon une conseillère en communication du Collège Ahuntsic.

Il est mené conjointement par Julie Gauthier, enseignante en anthropologie au Département de sciences sociales. Le collège est accompagné dans sa démarche par Mikana, un organisme qui se dévoue à la sensibilisation et à l’éducation autochtone.

Le nom du collège fait référence au quartier où il se situe, le quartier Ahuntsic. C’est le surnom wendat d’un jeune français traducteur et accompagnateur du missionnaire, père Nicolas Viel. Ils sont morts noyés dans les rapides la rivière des Prairies en 1625.