Ahuntsic-Cartierville

L’école Fernand-Seguin inaugure son nouveau pavillon

Inauguration du nouveau pavillon de l'école Fernand-Seguin Photo: Guillaume Giraudet/Métro

«Le symbole de ce que doit être une belle école.» Pour Chantal Rouleau, ministre responsable de la Métropole, l’agrandissement du pavillon Hubert-Reeves de l’école Fernand-Seguin est visiblement un projet réussi.

Inauguré officiellement le 19 mai par le Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM), le nouveau pavillon, qui a coûté près de 18 M$, montre déjà depuis la rentrée scolaire de septembre qu’il est une amélioration importante pour cette école d’Ahuntsic.

C’est à l’intérieur du nouveau pavillon qu’a eu lieu la cérémonie d’inauguration, à laquelle ont pris part la ministre Rouleau, le directeur de l’école, Martin Dugas, la députée Marie Montpetit et la directrice générale du CSSDM, Isabelle Gélinas.

Un agrandissement comme celui-ci contribue à améliorer le milieu de vie des enfants en favorisant leur apprentissage et leur réussite éducative. Les enfants et le personnel de l’école Fernand-Seguin évoluent désormais dans un environnement adapté, où ils auront envie de viser la lune.

Isabelle Gélinas, directrice générale du CSSDM

Une rénovation sous le thème de l’astronomie

Afin de faire rayonner la science, le thème sous lequel a été réalisé l’agrandissement est l’astronomie, ce qui devrait réjouir l’astrophysicien Hubert Reeves, dont le pavillon porte le nom et qui est aussi le parrain de l’école.

Son roman Poussières d’étoiles a également inspiré la rénovation de la cour intérieure. Des lumières installées sur les façades de l’école représentent la Petite Ourse et s’illuminent la nuit. Enfin, une œuvre d’art intitulée Constellation, réalisée par Nicolas Baier, décore l’escalier menant au second étage.

Pour l’école, qui accueille des élèves doués dans le cadre d’un programme particulier à vocation scientifique, la référence est de circonstance.

Économies d’énergie et structure en bois

Le nouveau pavillon permet d’accueillir 190 élèves de plus que l’année précédente, doublant ainsi la capacité de l’établissement. Dix classes, dont trois de maternelle, ont été ajoutées. Mais ce n’est pas tout: l’agrandissement aura permis la création d’un local réservé au service de garde, d’une salle polyvalente, d’une bibliothèque et d’un gymnase.

Comme pour toutes les nouvelles constructions d’écoles, une série d’équipements permet par ailleurs de réduire la consommation d’énergie: fenêtres à haute efficacité énergétique, éclairage DEL, aérothermie qui récupère la chaleur, récupération de l’eau de pluie et toiture blanche.

Mais c’est surtout l’utilisation majoritaire du bois comme matériau de construction qui donne au nouveau pavillon son charme particulier. Pour l’organisme Cecobois, expert de la construction commerciale en bois, «l’école Fernand-Seguin représente une retombée positive de la politique d’exemplarité du gouvernement du Québec en matière d’utilisation du bois dans les bâtiments publics».

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Ahuntsic-Cartierville.