Hochelaga-Maisonneuve
12:15 30 juillet 2020 | mise à jour le: 30 juillet 2020 à 12:56 temps de lecture: 3 minutes

Redynamiser le «coeur du quartier»

Redynamiser le «coeur du quartier»
Photo: Naomie Gelper/MétroDu mobilier a été intégré le long du parcours piéton pour le rendre plus agréable. 

Des îlots colorés munis de pergolas, de hamacs, de placottoirs, de stations soleil et de brumisateurs ont été installés tout le long du parcours piéton de la rue Ontario au service des résidents et des commerçants du quartier.

Avec ces aménagements, le conseiller municipal du district d’Hochelaga, Éric Alan Caldwell, veut offrir un «environnement confortable, sécuritaire et agréable» aux citoyens qui se rendent sur la rue Ontario qu’il considère comme «le coeur du quartier».

Le mobilier conçu par l’équipe pluridisciplinaire composée des firmes NIPpaysage, Paprika, Signature Design Communication et ATOMIC3 se déploie dans différentes configurations, explique la présidente de Paprika, Joanne Lefebvre.

«Il fallait s’adapter à tous les tronçons de la rue, dit-elle. Où il y a des terrasses de restaurants, on a mis plutôt des endroits où s’asseoir, se reposer ou se rafraîchir, émet-elle. D’autres endroits où il y avait peu d’installations on a essayé de compenser en ajoutant du mobilier pour que les gens puissent aussi profiter de cette partie là de la rue.»

Le projet constitue le premier projet-laboratoire de design accompagné par le Bureau du design de la Ville de Montréal pour soutenir l’aménagement des artères commerciales dans le contexte de la pandémie.

Il a été réalisé grâce à des investissements de 85 750$ du Service de développement économique de la Ville de Montréal et de 340 000$ de l’arrondissement.

De concert avec les commerçants

Il était primordial de redynamiser l’artère commerciale pour stimuler l’économie locale, indique Éric Alan Caldwell. «C’était important, pour garder nos commerces ouverts et permettre l’achat local, que les gens aillent sur la rue Ontario et s’y sentent bien», explique-t-il.

Le directeur général de la SDC hochelaga-Maisonneuve, Jimmy Vigneux, soutient qu’il y a eu une «belle collaboration» avec l’arrondissement et l’équipe de designers embauchée pour s’assurer que les aménagements répondent aux besoins des commerçants.

L’important était d’installer le bon mobilier au bon endroit pour maximiser son utilisation. «Pour une crèmerie, par exemple, c’est le fun d’avoir du mobilier juste en face pour que les gens puissent aller manger leur crème glacée juste à côté», émet-il.

De l’affichage thématique servant à repérer les commerces, des zones de stationnement, de livraison et des débarcadères ont aussi été installé dans les dernières semaines. «Quand on a eu l’obligation de fermer la rue, on a eu des demandes à ce niveau-là et l’arrondissement s’est prêté au jeu pour nous donner un coup de main pour minimiser les inconvénients», ajoute M. Vigneux.

Une trentaine de supports à vélo viendront compléter prochainement ces installations.

Toujours dans l’optique d’animer la rue, une programmation spontanée, essentiellement déambulatoire, se poursuivra jusqu’au 15 août.

Articles similaires