Hochelaga-Maisonneuve
12:14 22 juin 2020 | mise à jour le: 22 juin 2020 à 14:27 temps de lecture: 5 minutes

La rue Ontario sera piétonne cet été

La rue Ontario sera piétonne cet été
Photo: Naomie Gelper/Métro MédiaLa Promenade Ontario

La rue Ontario deviendra piétonne entre la rue Darling et le boulevard Pie-IX, dans l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

À l’instar de l’avenue Mont-Royal, la rue Ontario offrira davantage d’espace aux piétons dans le contexte de la pandémie, du 2 juillet au 8 septembre.

En mai dernier, une centaine de résidents d’Hochelaga-Maisonneuve l’avait demandée en signant une pétition en ligne.

Le maire de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Pierre Lessard-Blais, avait alors indiqué qu’il était peu probable qu’une rue commerciale comme Ontario se voie entièrement fermée au passage des voitures.

L’administration voulait plutôt miser sur l’implantation de «corridors sanitaires de plaisance», des installations qui visent à favoriser le transport actif tout en facilitant le respect des consignes de distanciation sociale difficiles à appliquer sur les trottoirs étroits.

Finalement, le projet de piétonnisation ira de l’avant.

«Nous sommes tous inquiets face à la vitalité de notre rue commerciale et nous croyons que l’innovation est la meilleure manière d’agir pour empêcher la multiplication des commerces vacants», a écrit Pierre Lessard-Blais sur sa page Facebook personnelle.

Des «café-terrasses élargis» seront aménagés à compter du 2 juillet afin de ne pas causer d’entraves pendant la période des déménagements.

En accord avec les commerçants de la rue Ontario

«Certains commerçants nous ont d’ailleurs fait part de leurs craintes, notamment au niveau du stationnement et de la livraison. Nous comprenons leurs préoccupations et nous élaborons des solutions avec eux», a fait savoir le maire Lessard-Blais.

La piétonnisation de rues commerciales a suscité de vives réactions à Montréal ces dernières semaines.

Rosemont-La-Petite-Patrie avait annoncé vouloir interdire la circulation sur des tronçons de trois artères, dont le boulevard Saint-Laurent, avant de reculer face à la grogne de certains commerçants. La piétonnisation de l’avenue du Mont-Royal a été saluée par la Société de développement commercial du secteur, mais critiquée par d’autres, notamment en raison du manque d’aménagements.

Dans Hochelaga-Maisonneuve, la majorité des commerçants concernés et sondés se sont exprimés favorablement face à la piétonnisation, selon l’arrondissement.

Le copropriétaire de la librairie Z Jean-Dominic Leduc se dit heureux de l’annonce. À son avis, opter pour un projet de piétonnisation est plus avantageux que d’installer une voie active sécuritaire.

«Ça aurait enlevé du stationnement de toute façon et aurait probablement fini par être un peu bordélique, émet-il. La piétonnisation profite à nos collègues restaurateurs et je pense que ça va profiter aussi aux commerces, car c’est comme pendant la Vente-trottoir qui a lieu habituellement fin août et qui est toujours très populaire.»

Le restaurateur François Audet du restaurant Les Canailles se réjouit aussi de la décision qui va lui permettre d’accueillir plus de clients. «Il y a quand même beaucoup d’avantages, avait-il affirmé en entrevue avec Métro. Nous, ça nous double notre superficie.»

«En collaboration avec nos commerçants, nous choisissons d’agrandir les terrasses de nos commerçants, d’augmenter leur capacité d’accueil et de créer une ambiance agréable sur la rue», a souligné M. Lessard-Blais.

«La SDC mettra toute son expertise et ses énergies à inciter les citoyens du quartier à consommer chez leurs commerçants de proximité, car c’est en grande partie grâce aux citoyens d’Hochelaga-Maisonneuve que nos commerçants pourront passer à travers cette crise.»

– Jimmy Vigneux, directeur général de la SDC Hochelaga-Maisonneuve.

Projet-laboratoire de design

La rue Ontario sera également la première à bénéficier du projet-laboratoire de design, mis sur pied par le Bureau du design de la Ville de Montréal pour soutenir l’aménagement des artères commerciales dans le contexte de la COVID-19.

Dans la foulée du plan de relance économique de la Ville de Montréal, qui prévoit 5,6 M$ pour stimuler les artères commerciales et soutenir les commerçants, le projet-laboratoire de design offrira un accompagnement professionnel à l’arrondissement de MHM.

C’est à partir du 20 juillet qu’un aménagement transitoire sera déployé par l’équipe de design pluridisciplinaire.

Le but est d’offrir des solutions d’aménagement innovantes et créatives aux défis posés par l’utilisation du domaine public par le commerce et les citoyens, dans un contexte de distanciation physique.

Pilotés par un comité de travail multipartite comprenant la SDC Ontario, le Bureau de design de Montréal et un représentant des commerçants – le restaurateur François Audet du restaurant Les Canailles – , les aménagement proposés par le projet-laboratoire de design devront répondre aux besoins et aux attentes des commerçants de la rue Ontario.

Articles similaires