Lachine & Dorval
17:57 17 février 2021 | mise à jour le: 17 février 2021 à 17:58 temps de lecture: 3 minutes

Lachine-Est: la mobilité active est une priorité

Lachine-Est: la mobilité active est une priorité
Photo: GracieusetéCarte hypothétique de Lachine-Est selon le plan d’ensemble présenté le 16 février.

Les espaces réservés à la mobilité active seront nombreux dans le nouvel écoquartier de Lachine-Est. C’est ce qui a été dévoilé lors de la présentation d’un plan préliminaire, le 16 février.

Ce plan prévoit un réseau de transport afin de faciliter la mobilité du quartier. La majorité des plus grands déplacements se feraient sur la rue Victoria avec l’arrivée d’un tramway.

«L’automobile fera toujours partie du décor de nos villes. Mais sa présence sera de moins en moins importante», explique le chef d’équipe de l’aménagement et du design urbain pour la Ville de Montréal, Karim Charef.

Il est prévu que la majorité des rues seront partagées, avec une priorité pour les piétons et les cyclistes, ainsi qu’un ajout de 2,2 km de nouvelles voies cyclables.

Une emphase particulière est mise sur la création de plusieurs espaces naturels. «La planification de cet écoquartier prévoit trois fois plus d’espaces verts, plus d’espaces communs autour des bâtiments et plus d’ensoleillement qu’auparavant», soutient la mairesse de l’arrondissement, Maja Vodanovic.

Seulement des compagnies et industries légères pourront s’installer dans le secteur.

«Il faudra trouver des entreprises compatibles avec la fonction résidentielle. Ça peut être des bureaux, des entreprises de service, de l’artisanat ou des petites manufactures», explique M. Charef.

Le futur écoquartier de l’arrondissement aura majoritairement une vocation résidentielle. Le plan de la ville de Montréal en collaboration avec Lachine prévoit un centre sportif et communautaire, une école, ainsi que la création de 5000 à 8000 logements.

Processus transparent

Ce plan pour le futur écoquartier a été élaboré lors d’ateliers menés d’avril à décembre 2020. Il sera appelé à changer au cours des prochains mois, en raison de validations techniques et financières, ainsi que des consultations publiques.

«En rassemblant les acteurs avec de grands experts et professionnels, cette démarche va permettre de faire émerger un quartier qui répondra aux besoins locaux, mais également panmontréalais», soutient le directeur de Concert’Action Lachine, Pierre Barrette.

Le plan d’ensemble consiste en une étape à mi-parcours vers la création d’un PPU.

L’Office de consultation publique de Montréal devrait être mandaté pour la tenue d’une consultation publique sur le futur PPU, à l’automne prochain.

Articles similaires