Lachine & Dorval

Concepts retenus pour la revitalisation de Notre-Dame

Concept Dame Flore Photo: Gracieuseté - Ville de Montréal

Afin d’encourager la relance économique du commerce de détail dans un contexte post-pandémique, Montréal a lancé au printemps dernier un concours d’idées en vue de la revitalisation de la rue Notre-Dame à Lachine. Les trois concepts retenus ont été dévoilés.

Le concours, organisé par l’arrondissement de Lachine en collaboration avec le Bureau du design de la Ville de Montréal, constitue la première étape dans un projet de réaménagement majeur du tronçon commercial lachinois. Aucun budget n’a été présenté pour l’instant à cet effet.

Des travaux de reconstruction des infrastructures d’égout et d’aqueduc ainsi que l’enfouissement des fils électriques d’Hydro-Québec sont prévus dans le cadre du réaménagement. Ces modifications pourraient permettre de verdir la rue, notamment par la plantation d’arbres.

«Les concepts lauréats viennent contribuer à l’effervescence que connaît actuellement Lachine, notamment avec le développement de l’écoquartier Lachine-Est et du nouveau parc riverain.»

Maja Vodanovic

Trois concepts retenus

Les designers urbains ayant répondu à l’appel de l’arrondissement devaient soumettre des idées qui stimuleraient la vitalité commerciale de la rue Notre-Dame, respecter le caractère historique du Vieux-Lachine et proposer des aménagements inclusifs et conviviaux. Les concepts devaient également mettre en valeur les principes de résilience sociale, économique et environnementale.

«Nous cherchions des solutions novatrices pour stimuler la vitalité commerciale en synergie avec le développement de Lachine-Est, et nous avons été choyés», a déclaré par voie de communiqué le responsable du développement économique et commercial au comité exécutif de la Ville de Montréal, Luc Rabouin.

Le premier concept, produit par les architectes Étienne Bernier et Julien Delannoy, s’intitule Dame Flore. Au cœur de cette proposition se trouve une rue partagée favorisant le déplacement à pied ou à vélo, tout en conservant l’accès aux services d’urgence ou de livraison entre la 10e et la 15e Avenue. Près du marché, une zone verte incluant des jardins collectifs est réservée afin d’encourager l’agriculture urbaine et l’économie circulaire.

Le deuxième concept, Merci de bien vouloir flâner!, par Zaraté Lavigne architectes, En Temps et Lieu, Greg Nowak et Tristan Morissette, s’inspire du caractère industriel de l’histoire lachinoise. Ce clin d’œil au passé s’observe notamment dans la présence de ponts sur les passages piétonniers. La rue est par ailleurs principalement partagée, et ce, afin de favoriser la mobilité. Un sens unique d’ouest en est destiné uniquement aux transports en commun et aux piétons est prévu entre la 6e et la 18e Avenue. Les véhicules pourront quant à eux circuler à une vitesse de 20 km/h afin de favoriser la «flânerie» et le magasinage.  

Concept de Merci de bien vouloir flâner! – Gracieuseté de Ville de Montréal

Finalement, le dernier projet, Quai Notre-Dame, promenade commerçante, par PARA-SOL, présente un concept inspiré des fameux «boardwalks». Un long trottoir de bois rappelant un quai est déployé sur un kilomètre, reliant le marché à l’ouest et le futur écoquartier à l’est. L’objectif est de créer une atmosphère conviviale pour la promenade. Ce concept promet également une voie véhiculaire à basse vitesse et à sens unique, et une priorité au partage de la route avec les piétons et les cyclistes.

Concept Quai de Notre-Dame, promenade commerçante – Gracieuseté de Ville de Montréal

Les propositions des lauréats sont exposées jusqu’au 6 septembre sur le site extérieur du Marché de Lachine situé au 1865, rue Notre-Dame. Les citoyens sont invités à voter pour leur proposition préférée et à donner leurs commentaires.

Articles récents du même sujet