Lachine & Dorval

Étude sur l’implantation de tram-cargo et vélo-cargo

Exemple d’un vélo-cargo transportant de la marchandise Photo: Archives

Dans l’objectif de réduire l’empreinte écologique et le nombre de camions de livraison sur son territoire, l’arrondissement Lachine offre la somme de 20 000 $ pour une étude d’opportunité sur l’implantation de systèmes de tram-cargo et de vélo-cargo.

Cette étude, qui sera menée par le Groupe de recommandations et d’actions pour un meilleur environnement (GRAME), vise à évaluer le transport de marchandises au sein du futur écoquartier de Lachine-Est en intégrant un tram-cargo et des routes de vélo-cargo.

Dans un système de tram-cargo, les wagons transportent de la marchandise à gros volume sur une ligne de tramway en empruntant les mêmes rails que ceux pour les passagers. En 2016, le GRAME avait entrepris des études sur l’implantation d’un tramway pour passagers à Lachine, lequel permettrait de lier l’arrondissement au centre-ville de Montréal.

«Le projet de tramway est discuté à travers tous les paliers de gouvernement. Nous souhaitons aller un pas plus loin et intégrer le transport de marchandises dans le cadre de ces infrastructures», rapporte le coordinateur au pôle influence du GRAME, Billal Tabaichount.

Le vélo-cargo est quant à lui un véhicule doté d’une assistance électrique capable de transporter de lourdes charges sur les derniers kilomètres du réseau, soit entre le tramway et la destination.

Une étude à trois volets

Cette étude d’opportunité se déroulera en trois volets, qui correspondent aux trois enjeux ciblés pour les 18 prochains mois, soit les aspects économiques, techniques et de concertation.

Dans le volet économique, le GRAME évaluera les besoins en matière de transport des acteurs du Grand Sud-Ouest pour savoir si ceux-ci pourraient utiliser des systèmes de tram-cargo et de vélo-cargo. Dans le volet technique, la recherche visera à déterminer les installations nécessaires au potentiel réseau de transport de marchandises. Cette étape sera particulièrement importante sur le plan de la logistique, et ce, pour bien intégrer le vélo-cargo au réseau routier. Finalement, un comité consultatif sera mis sur pied avec les parties prenantes des milieux de la mobilité et des entreprises de distribution présentes sur le territoire.

«On souhaite établir une constante communication avec les acteurs qui seraient touchés par le projet pour que les conclusions de notre étude puissent mieux servir la communauté», ajoute M. Tabaichount.

Cette étude se déroule en parallèle avec celles pilotées par l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) qui analysent les besoins de la population du Grand Sud-Ouest en termes de transport en commun électrique. Une enveloppe de 20 M$ avait été octroyée par le gouvernement du Québec pour le financement de ce projet, en juin. Parmi les modes de transports à l’étude, on retrouve le tramway.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet