Lachine & Dorval

Investir en sécurité routière à Lachine

La vitesse permise sur la majorité du réseau routier de l’arrondissement est de 30 km/h. Photo: Alexandre Sauro

Québec a annoncé l’octroi de 1,9 M$ afin de soutenir financièrement les projets d’amélioration de la sécurité routière et d’aide aux victimes de la route dans la région de Montréal. L’arrondissement de Lachine recevra un peu plus de 150 000$ pour sa campagne de sensibilisation à l’importance de respecter les limites de vitesse.

«Ce montant est distribué […] pour mettre en place des projets complets pour assurer une meilleure cohabitation dans nos rues et mieux accompagner les victimes d’accident routier», a déclaré la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, lors d’une conférence de presse tenue à la Maison du citoyen de Pointe-aux-Trembles, Chantal Rouleau.

Lachine prévoit mettre en œuvre un projet qui sensibilisera les utilisateurs de la route à la sécurité routière durant une période de trois ans. Cet été, l’arrondissement amorcera cette campagne avec l’acquisition de vingt radars pédagogiques qui seront déplacés sur le réseau routier lachinois tous les 14 jours. Ces radars comptabiliseront des données sur les habitudes des automobilistes.

Ces données pourront ensuite servir à orienter les prochaines étapes de la campagne de sensibilisation. Ces radars seront éteints pour la période de prise de données. Ils seront ensuite allumés et informeront les automobilistes sur leur vitesse pour les inciter à ralentir au besoin.

De plus, il est prévu de déployer différents outils de sensibilisation dans les artères les plus problématiques, notamment des panneaux devant les résidences pour personnes aînées. Une fois la campagne achevée, une carte interactive des données de vitesse et des mesures d’apaisement sera mise en ligne. Les Lachinois pourront également participer à cette campagne en installant des panneaux de sensibilisation dans leur cour.

Ce montant vient faire une réelle différence pour nous permettre d’aller plus loin rapidement dans l’implantation des mesures d’apaisement sur notre territoire. Les citoyens nous parlent chaque jour: la sécurité est au cœur de leurs priorités.

Maja Vodanovic, mairesse de Lachine

Le montant servira également à financer les projets dans les arrondissements de Rosemont–La Petite-Patrie, Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles.

Vision Zéro

Sophie Mauzerolle, responsable du transport et de la mobilité au sein du comité exécutif de la Ville de Montréal, a souligné que l’administration montréalaise fait de la Vision Zéro «une priorité». L’objectif de Vision Zéro est d’atteindre zéro mort et zéro blessé grave dans ses rues d’ici 2040.

Par ailleurs, cinq organismes du Grand Montréal bénéficient également du financement, soit l’Association québécoise des traumatisés crâniens, le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, le Regroupement des associations de personnes traumatisées craniocérébrales du Québec, Piétons Québec et Trajectoire Québec.

Le financement de ces projets provient du programme d’aide financière du Fonds de la sécurité routière, qui est subventionné à même les sommes perçues pour des infractions détectées par les radars et les appareils de surveillance aux feux rouges.

En collaboration avec Coralie Hodgson.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet