LaSalle
15:43 27 février 2012 | mise à jour le: 21 novembre 2014 à 11:18 temps de lecture: 3 minutes

L'animateur de sports laSallois, Tony Marinaro, de TSN Radio et de RDS

Tout jeune, le LaSallois Tony Marinaro caressait le rêve de jouer au soccer professionnel. Toutefois, à 17 ans, une hernie discale l’a obligé à repenser ses choix de carrière. Passionné de sports et de radio, il est désormais animateur sportif à la station anglophone TSN Radio 990. Depuis quatre ans, il dit vivre «un grand rêve» puisqu’il anime «son propre show», en plus des émissions d’avant-match et d’après-match des Canadiens de Montréal.

Pour atteindre son objectif, l’homme de 39 ans a dû faire ses classes en animant de longues heures à la radio sans recevoir le moindre salaire.

«J’ai mon show, ‘’The Montreal Forum’’, de 10h à midi, du lundi au vendredi. Je suis mon propre producteur. Je fais la préparation, la recherche, etc. J’ai 2000 numéros dans mon téléphone. Quand je me couche, le téléphone est avec moi sur vibrations.»

L’animateur le plus occupé en ville

De midi à 13h, Tony Marinaro coanime une autre émission, «The Intermission». «Quand le Canadien joue, je fais l’après-match de deux heures. Quand il joue à l’extérieur, je fais l’après-match de mon domicile. Le week-end, j’anime l’avant-match.»
«Je suis en ondes un minimum de 17 heures par semaine et ça peut aller jusqu’à 25 heures. À Montréal, personne n’est en ondes aussi souvent que moi. Dix-neuf heures par jour, je suis en mode travail. Je surveille les sports, je fais des recherches, etc.»
Tony Marinaro est fier de faire partie de TSN (The Sports Network), qui a acquis la station THE TEAM 990. «On appartient à Bell Média, un des propriétaires des Canadiens. Nous avons les droits des matchs des Canadiens pour une période de sept ans.»
On peut aussi voir Tony au Réseau des sports (RDS), aux émissions «Le 5 à 7» et à «L’Antichambre».
Le travail d’animateur est très stressant. «Je dois vivre avec les critiques. Pas besoin que les auditeurs m’aiment ou soient d’accord avec moi. L’important, c’est qu’ils écoutent mon émission.»

De durs débuts à la radio

Comment Tony Marinaro est-il passé au monde de la radio ?
«J’écoutais le Ted Tevan Show et j’appelais à toutes les émissions sportives.»

Un jour, il a rencontré Wayne Bews de CHOM-FM. Quand ce dernier s’est joint à la station THE TEAM 990, «il m’a demandé de passer une audition. Il voulait un après-match des Canadiens, mais il n’avait pas de budget. J’allais aux matchs et je faisais l’après-match pendant 90 minutes, gratuitement. Il m’a ensuite offert l’avant-match et je l’ai fait pendant quatre mois, sans être payé. Quand des revenus ont commencé à entrer, il m’a offert mon propre show.»

Des moments inoubliables

Parmi les grands moments de sa carrière, Tony Marinaro parle de sa rencontre avec l’un des plus grands joueurs de soccer de l’histoire, le Français, Zinedine Zidane, le 28 juin 2009.

En mars 2010, il a rencontré Jose Mourinho, qui dirigeait l’Inter Milan. «Je suis allé en Italie avec ma famille et nous avons assisté au match entre l’Inter Milan et Genoa. Il m’a offert deux billets pour la finale de mai 2010 à Madrid, en Espagne.»

L’importance de la famille

Le plus grand amour de Tony Marinaro demeurera toujours sa famille. «Mes parents sont Siciliens et sont arrivés au Canada en 1967. Je suis né à Ville-Émard mais ma famille a déménagé à LaSalle quand j’avais un an.»

Il a épousé Angela Rotella en 2001, et ils sont les parents de deux fils, Anthony, 9 ans, et Marco, 7 ans. «Anthony part le 24 mars pour le Portugal afin de participer «Mundialito» de soccer. Toute la famille y sera. C’est une expérience inoubliable et on veut vivre ça avec lui.»

Articles similaires