Le Plateau-Mont-Royal
15:40 5 janvier 2021 | mise à jour le: 5 janvier 2021 à 15:40 temps de lecture: 3 minutes

Six semaines pour arrêter de fumer

Six semaines pour arrêter de fumer
Photo: 123RFLe Québec compte 17% de fumeurs.

Le Défi J’arrête, j’y gagne!, organisé chaque année depuis plus de 20 ans pour accompagner les Québécois qui souhaitent arrêter de fumer, aura lieu du 8 février au 21 mars prochain. Les volontaires peuvent s’y inscrire gratuitement. Ils bénéficieront d’outils et de soutien pour écraser leur dernière cigarette et pourront gagner des cadeaux s’ils y parviennent.

«Alors que le Québec compte encore 17% de fumeurs et que cette proportion atteint 21% chez les 18-34 ans, la lutte contre le tabagisme demeure sans contredit l’une de nos priorités. […] Le Défi repose sur une approche éprouvée pour aider les Québécois à se libérer de cette dépendance qui met leur santé et leur bien-être à risque», dit M. Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec.

Les fumeurs décidés à arrêter sont invités à s’inscrire sur le site defitabac.ca. Ils répondent ensuite à un questionnaire qui permet de déterminer leur niveau d’accoutumance et de les orienter vers les meilleurs outils pour arrêter tels que des conseils pratiques et personnalisés, une communauté Facebook motivante, des courriels d’encouragement et une liste de ressources nationales comme la ligne 1 866 JARRETE.

Les participants au Défi seront automatiquement inscrits à des tirages qui leur permettront de gagner un séjour de luxe à la Station touristique Duchesnay (d’une valeur de 1 500 $), une carte-cadeau de 250 $ chez Jean Coutu et 1 000 $ en argent comptant.

«La majorité des gens qui arrêtent de fumer y arrivent en plusieurs fois. C’est correct! Le seul échec, c’est d’arrêter d’essayer.» – Dre Christiane Laberge, porte-parole de la campagne J’arrête, j’y gagne

75% de taux de réussite

Le Défi J’arrête, j’y gagne a recueilli plus de 482 000 inscriptions depuis sa première édition en 2000. En moyenne, 75% des participants parviennent à ne pas fumer pendant la période donnée et le tiers d’entre eux cesse définitivement.

Cette initiative de l’organisation Capsana, liée à l’institut de Cardiologie de Montréal, est également soutenue par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, l’ensemble des Directions régionales de santé publique du Québec, la Société canadienne du cancer et le Groupe Jean Coutu.

«La force du groupe, le renforcement positif et les encouragements dispensés par le Défi aident les fumeurs à arrêter, dit la Dre Christiane Laberge, porte-parole de la campagne J’arrête, j’y gagne. Les outils mis à leur disposition vont leur donner de nouvelles façons de se récompenser et d’avoir du plaisir qu’en allumant une cigarette.»

Dre Laberge rappelle combien l’effet de groupe est efficace pour se débarrasser d’une addiction. «Si on vit avec un fumeur qui souhaite arrêter, on peut le soutenir en se lançant aussi un défi personnel. Par exemple boire un litre et demi d’eau par jour. Dès qu’il veut allumer une cigarette, on boit un grand verre d’eau, suggère-t-elle. On partage ainsi la difficulté, mais aussi les récompenses et la satisfaction d’y arriver.»

Articles similaires