Mercier & Anjou
17:43 1 octobre 2020 | mise à jour le: 2 octobre 2020 à 12:22 temps de lecture: 3 minutes

Prolongement du boulevard de l’Assomption: le boisé Steinberg en péril

Prolongement du boulevard de l’Assomption: le boisé Steinberg en péril
Photo: Naomie Gelper/MétroLe boisé Steinberg est une prairie humide répertoriée par Canards limités et le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC).

Des travaux effectués par le ministère des Transports du Québec (MTQ) dans le cadre du prolongement du boulevard de l’Assomption pourrait nuire à la préservation du boisé Steinberg, s’inquiètent des citoyens et le maire de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

Sur le terrain vague situé à l’est de la rue Viau et au nord de la rue Hochelaga, des employés du MTQ ont commencé à arracher différentes herbes et graminées.

La porte-parole du MTQ, Sarah Bensadoun, assure qu’il ni a eu aucun nivellement du sol et qu’aucun arbre n’a été coupé. «Il s’agit de travaux d’entretien pour couper de la mauvaise herbe. Des clôtures ont aussi été réparées», affirme-t-elle.

Des citoyens préoccupés par ces travaux ont interpellé le Bureau des élu-es.

«Bien que le MTQ puisse effectuer ce type de travaux en toute légalité, il est troublant que ces interventions soient effectuées sans aucune considération pour le milieu humide du boisé Steinberg», a réagi le maire d’arrondissement, Pierre Lessard-Blais, sur sa page Facebook personnelle.

Le boisé Steinberg est un milieu humide répertorié par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC).

Des recommandations de l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) ont même été faites concernant sa préservation en 2019.

Le militant du groupe citoyen Les AmiEs du parc-nature Ruisseau-de-la-Grande-Prairie, François Plourde, fait pression depuis longtemps pour protéger les boisés du métro Assomption.

Il n’est pas surpris de la situation. «J’ai l’impression que le MTQ veut s’activer pour tout terminer cet automne pendant que personne ne regarde, se désole-t-il. Le projet implique trois niveaux de gouvernement. Le municipal veut garder le boisé le plus possible, mais ce n’est pas le cas du provincial ou du fédéral.»

Le boisé Steinberg (en orange) s’étend sur près de 9 hectares entre la rue Hochelaga au nord, la Brasserie Avant-Garde à l’est, le chemin de fer au sud, et l’entreprise Solotech à l’ouest.

Propriété du MTQ

Aucun permis n’est requis pour ces travaux. Le terrain est la propriété du MTQ. Le Ministère le garde en vue de la construction d’une boucle routière du prolongement Assomption-Souligny.

Celle-ci permettra de rendre plus efficace le transport des marchandises en donnant aux camionneurs un meilleur accès au Port de Montréal.

«Quant au nord du terrain, la construction d’un poste de transformation est prévu par Hydro-Québec. C’est le MTQ qui est décisionnaire et responsable», indique le chargé de communication à l’arrondissement, Vincent Fortin.

Recommandations

Dans son rapport de consultation publique sur la vision de développement économique et urbain du secteur Assomption Sud–Longue-Pointe, publié en août 2019, l’OCPM recommande d’entreprendre rapidement des études en vue de préserver le maximum du site écologique.

La commission recommande également qu’un aménagement favorisant l’absorption et la récupération des eaux pluviales avec bassins humides naturalisés soit réalisé à proximité du corridor prévu pour le nouveau boulevard de l’Assomption.

«Non seulement le gouvernement du Québec est conscient de la présence de cette prairie humide, mais nos nombreuses revendications pour le retrait de la boucle du prolongement Assomption-Souligny se basent sur la protection et la revitalisation biologique de ce milieu», écrit le M. Lessard-Blais.

Articles similaires