Mercier & Anjou

REM de l’Est: la station Contrecœur sera déplacée

Éric Alan Caldwell, conseiller du district Hochelaga et responsable des transports pour l’administration Plante. Photo: Jason Paré, Métro Média

CDPQ Infra accepterait de déplacer vers l’ouest la station du Réseau express métropolitain (REM) de l’Est prévue dans le secteur du Faubourg Contrecœur, selon des élus de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. Le maître d’œuvre du projet acquiescerait ainsi à une demande formulée par le maire d’arrondissement.

Au printemps dernier, le ministère des Transports du Québec a envoyé un avis de réserve foncière concernant un terrain appartenant à Sobeys, sur lequel il planifiait bâtir une station du REM de l’Est. Cette décision remettait en question la construction d’une épicerie attendue depuis une décennie par les résidents du Faubourg Contrecœur.

Joint par Métro, les conseillers de ville Suzie Miron et Eric Alan Caldwell ont confirmé que la CDPQ Infra avait accepté de déplacer l’emplacement de la station Contrecœur, une nouvelle dévoilée ce matin par le Journal de Montréal.

«Dès le début, on a dit qu’on avait de bonnes discussions avec CDPQ pour que le projet d’épicerie se fasse. Le projet d’épicerie se fera, et la Caisse va trouver un autre emplacement pour la station», soutient M. Caldwell, ajoutant que le nouveau site n’est pas encore «défini».

Les deux élus de l’équipe de Valérie Plante n’ont pas souhaité préciser quand ils ont reçu cette confirmation de la CDPQ Infra, communiquée via une lettre à l’arrondissement.

Même si cette nouvelle tombe bien, alors que la campagne électorale municipale vient de s’amorcer, Mme Miron affirme qu’elle aurait «aimé que ce soit bien avant.»

«Pour être honnête, si ça avait été au début de l’été, j’aurais été super contente aussi. Ce n’est pas une question de timing», explique la conseillère du district de Tétreaultville.

Autre station

Le maire Pierre Lessard-Blais avait déjà indiqué qu’il souhaite une station du REM soit ajoutée entre le métro Honoré-Beaugrand et le Faubourg Contrecœur. Sans indiquer que leur administration la réclamait toujours, M. Caldwell mentionne qu’il y avait «des discussions à ce sujet pour bonifier l’offre dans Mercier-Est».

Pour ce qui est du projet d’épicerie, il n’y a pas d’échéancier précis concernant sa construction.

«Ça ne dépendra que de Sobeys», soutient Mme Miron.

Des questions du côté d’Ensemble Montréal

Invitée à réagir à cette nouvelle, la candidate à la mairie de MHM, Karine Boivin-Roy, affirme qu’elle suscite «plus de questions que de réponses» et s’interroge sur l’absence de la CDPQ Infra pour faire cette annonce.

Comment ça se fait que CDPQ Infra n’était pas là pour faire la nouvelle avec l’administration?

Karine Boivin-Roy, candidate à la mairie de MHM

La conseillère du district de Louis-Riel se pose également des questions sur d’éventuelles conditions émises par la Caisse pour accepter un déplacement de station, sur ce qu’il va advenir de l’avis de réserve, ainsi que sur l’endroit où la station sera déplacée.

«Est-ce qu’il va avoir des expropriations et des coûts supplémentaires?»

Mais au-delà de ces questions, ce qui compte aux yeux de Mme Boivin-Roy c’est que «les citoyens reçoivent les services auxquels ils peuvent s’attendre.»     

Interrogée par Métro, la CDPQ Infra n’a ni confirmé ni infirmé que la station Contrecoeur sera déplacée.

Articles récents du même sujet