Soutenez

La médaille de l’Assemblée nationale pour la DG du PITREM

Danielle Lacombe était particulièrement émue lorsqu’elle a reçu la médaille de l’Assemblée nationale. Photo: Jason Paré, Métro

Sur le point de prendre sa retraite, la directrice générale du PITREM a reçu la médaille de l’Assemblée nationale le 1er décembre dernier.

Cette remise a eu lieu lors du 30e anniversaire de cet organisme de Mercier favorisant l’insertion sociale, professionnelle et économique des jeunes et des adultes de 35 ans et moins.

Particulièrement émue par cette récompense, Danielle Lacombe a dédié la médaille à sa mère.

«Ma mère, c’était une nationaliste chevronnée qui croyait au potentiel des Québécois et au potentiel de sa fille. Alors, maman, cette médaille est pour toi», a-t-elle déclaré les larmes aux yeux.

Ne pouvant se déplacer pour lui remettre la médaille en main propre, le député de Bourget, Richard Campeau, a tourné une vidéo pour rendre hommage à Danielle Lacombe ayant dirigé pendant plus de 20 ans le PITREM.

L’élu a souligné l’apport important que Danielle Lacombe a eu pour la communauté au cours de deux dernières décennies, la décrivant comme «une personne d’action et d’émotion.»

«Dans le cas de Danielle, l’action provoque l’émotion et l’émotion génère de l’action», a affirmé le politicien, déclenchant des rires dans l’assemblée.

Des éloges que partage la successeure de Danielle Lacombe, Véronique Lalonde.

«C’est une personne tellement aimante. Ça fait un an qu’elle prépare sa retraite. Elle nous laisse un PITREM fort et santé, qui est bien ancré dans sa communauté. L’équipe et moi, on est fières de prendre le relais, mais en plus, on est rassurées. Ça se passe en douceur.»

Du temps pour soi

Interrogée par Métro avant la réception de la médaille, Danielle Lacombe s’est dite fébrile à l’arrivée imminente de sa retraite.

«Ça me fait chaud au cœur de voir où est rendu le PITREM maintenant, après avoir donné de moi-même pendant 21 années. C’est beaucoup de bonheur.»

Au cours de ces années, elle raconte qu’il y a eu des hauts et des bas, au gré des réductions et des bonifications du budget et des pertes d’employés.

«La vie des OBNL au Québec, c’est souvent comme ça.»

Ayant commencé comme coordonnatrice des services Carrefour Jeunesse-emploi Mercier, chapeautés par le PITREM, Danielle Lacombe ne s’attendait pas à devenir la directrice générale de l’organisme après à peine deux ans.

Elle soutient que l’impact sur la vie des jeunes bénéficiant des services du PITREM touche plusieurs plans, pas seulement l’employabilité.

«Ce n’est pas juste faire des CV au PITREM, c’est beaucoup plus que ça. C’est vraiment un accompagnement, du soutien, une panoplie de services», affirme-t-elle.

Concernant sa retraite, Danielle Lacombe affirme que les destinées du PITREM sont en bonnes mains. Elle souhaite maintenant consacrer du temps à sa famille, mais également à elle-même.

«Après 21 ans de don de soi à la communauté, je trouve que j’ai besoin de prendre soin de moi.»

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Mercier & Anjou.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.