Mercier & Anjou

Prolongement de l’Assomption: une rafale de questions lors du conseil

Sophie Mauzerolle, responsable du transport et de la mobilité au comité exécutif de la Ville de Montréal Photo: Capture d'écran

La question du prolongement du boulevard de l’Assomption a ressurgi ce jeudi lors de l’assemblée extraordinaire du conseil de la Ville de Montréal.

Consacré en partie à l’adoption du budget 2022 et du Programme décennal d’immobilisations (PDI) 2022-2031, plusieurs questions ont été posées par des citoyens au sujet du prolongement du boulevard de l’Assomption et de la préservation du boisé Steinberg.

À la page 39 du document, il est indiqué qu’une somme de 108,8 M$ est prévue dans le cadre du PDI 2022-2031 concernant l’avenue Souligny et boulevard de l’Assomption.

Il n’en fallait pas plus pour provoquer de l’inquiétude chez des résidents de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, qui y voient une étape de plus vers ce projet routier afin de relier le boulevard de l’Assomption avec l’avenue Souligny, l’autoroute 25 et le Port de Montréal.

En effet, ce projet pourrait nuire à la préservation du boisé Steinberg, malgré la révision du tracé par le ministère du Transport du Québec en octobre 2020, qui ne prévoit plus de grande boucle pour la bretelle d’autoroute.

Le boisé Steinberg est une prairie humide répertoriée par Canards limités et le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).
Photo: Naomie Gelper, Métro Média

Répondant à ces questions lors de l’assemblée, la responsable du transport et de la mobilité au comité exécutif, Sophie Mauzerolle, a dit comprendre les préoccupations des citoyens de MHM.

«On sait que c’est un secteur industriel qui a un énorme besoin de verdissement et de désenclavement», a assuré l’élue, en ajoutant toutefois que la Ville de Montréal n’a pas la maîtrise foncière de ce secteur où «il y a beaucoup d’acteurs».

Concernant le dossier très complexe du boulevard de l’Assomption et de l’avenue Souligny, Mme Mauzerolle a soutenu que les équipes travaillent très fort pour que le projet réponde aux besoins et aux préoccupations des citoyens, ainsi qu’aux recommandations de l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM).

«C’est pourquoi on a mis des sommes dans le PDI pour les prochaines années pour pouvoir arriver à un projet qui, on l’espère, pourra satisfaire les besoins des citoyens.»

Lors d’une troisième question citoyenne à ce sujet, Sophie Mauzerolle a ajouté que la Ville travaille «très fort» pour que le prolongement de l’Assomption ne passe pas par le boisé Steinberg.

La construction d’un poste de transformation d’Hydro-Québec est également prévue au nord du terrain.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité d’Hochelaga – Maisonneuve.

Articles récents du même sujet