Ouest-de-l’Île

Sainte-Anne-de-Bellevue interpelée par l’OQLF

Ayant été interpellée par l’Office québécois de la langue française, la Ville de Sainte-Anne-de-Bellevue a dû apporter des modifications dans sa façon d’utiliser les réseaux sociaux. À titre de ville étant reconnue comme unilingue française, la municipalité devra dorénavant offrir la traduction anglaise de ses publications uniquement dans les «commentaires» sur Facebook.

Un lien vers la publication en anglais sera offert lorsque celui-ci sera disponible. La municipalité a souligné la semaine dernière sur Facebook que cette pratique est également utilisée par d’autres villes unilingues, dont la Ville de Montréal, et qu’il s’agirait de la meilleure solution pour s’assurer de continuer à bien informer la totalité de ses abonnés, tout en respectant la Charte de la langue française.

Articles récents du même sujet