Ouest-de-l’Île
17:11 22 avril 2016 | mise à jour le: 23 avril 2016 à 10:48 Temps de lecture: 3 minutes

Nouvelle ligne électrique à DDO: Hydro-Québec offre de réduire la hauteur des pylônes

Nouvelle ligne électrique à DDO: Hydro-Québec offre de réduire la hauteur des pylônes
Photo: Isabelle Bergeron

Hydro-Québec entend aller de l’avant avec son projet de nouvelle ligne aérienne de 315 kilovolts (kV) à Dollard-des-Ormeaux malgré l’opposition de plus de 1000 citoyens et du conseil municipal, mais propose tout de même de réduire la hauteur des nouveaux pylônes d’une dizaine de mètres, afin d’amenuiser la pollution visuelle.

La nouvelle ligne, qui vise à pallier au vieillissement des équipements et à satisfaire aux besoins de développement du réseau, devait, à l’origine, inclure 11 pylônes atteignant 52 mètres.

Mercredi soir, Hydro-Québec a suggéré deux alternatives à son plan original lors d’une séance de consultation publique devant 200 personnes organisée par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE).

Hauteur
La société d’État offre maintenant d’installer deux ou même quatre pylônes supplémentaires de plus petite taille ce qui permettrait de ramener la hauteur de la nouvelle ligne à 44 ou 42 mètres.

Si une de ces options prévaut, les nouveaux pylônes seraient de type tubulaire. Selon Hydro-Québec, ceux-ci sont moins massifs et s’intègrent plus facilement au milieu que les pylônes en treillis initialement proposés pour la nouvelle ligne.

Les pylônes de la ligne actuelle de 120 kV à Dollard-des-Ormeaux sont d’une hauteur de 30 mètres.

Marge de manoeuvre
Le porte-parole d’Hydro-Québec, Serge Abergel, indique que la société d’État n’a pas de marge de manœuvre pour effectuer un projet en souterrain, car la Régie de l’énergie impose de présenter le meilleur plan du point de vue technique et économique.

Il mentionne aussi que la société d’État doit aussi prendre en compte l’impact sur les tarifs de projets souterrains plus coûteux.

«Mais on est capables, jusqu’à un certain degré, d’apporter des changements au projet aérien. On veut discuter de ce qu’on peut faire. Par la suite, les gens pourront décider par eux-mêmes si ça leur convient», précise M. Abergel.

Mécontentement
Malgré les nouvelles avenues présentées mercredi soir par Hydro Québec, les opposants au projet continuent d’exiger une option sous-terraine pour la nouvelle ligne.

Du nombre, le conseiller du District 5 dans Dollard-des-Ormeaux, Morris Vesely. Selon ce dernier, «des lignes majeures de transport d’électricité traversant des zones résidentielles devraient être sous terre».

«Nous ne devrions pas avoir des lignes de l’ampleur de celles présentes à la Baie James qui traversent DDO», a poursuivi le conseiller.

Au total, plus d’un trentaine de citoyens ont pris la parole pendant la soirée afin de poser des questions sur le projet et de manifester leurs inquiétudes à son sujet.

La prochaine audience publique du BAPE sur le projet aura lieu le 17 mai à Dorval.

Articles similaires