Plage de l’Est : toujours pas de baignade mais 7,3M$ d’investissement

Plage de l’Est : toujours pas de baignade mais 7,3M$ d’investissement
Photo: Ruccolo + Faubert Architectes & Ni conception architecture de paysageVoilà à quoi pourrait ressembler la plage de l'Est lorsque les travaux seront définitivement terminés.

Un peu plus de 7 M$ seront investis pour la deuxième phase d’aménagement de la plage de l’Est à Pointe-aux-Trembles. Les travaux devraient débuter à la mi-octobre. Mais pour se baigner, il faudra encore attendre en raison de la contamination du littoral.

Une plage de galets, une promenade de béton, une jetée en acier et en bois, un jeu d’eau… Le tout pour septembre 2020, sur le site de l’ancienne marina Beaudoin, délimité par la rue Bureau, la 94e Avenue et le Saint-Laurent. Mais toujours pas de baignade en vue pour l’été 2021.

Le 1er octobre, le conseil d’arrondissement a annoncé une nouvelle phase d’aménagement de la plage de l’Est, pour un coût de 7,3M$, dont 3,4M$ issus de la communauté métropolitaine de Montréal dans le cadre du programme Trame bleue et verte.

La décontamination se fera « ultérieurement »

Cependant, pour espérer mettre un orteil dans l’eau, il faudra attendre la décontamination des sédiments du littoral. Une procédure qui se fera, selon un communiqué de l’arrondissement, « ultérieurement », après avoir reçu le feu vert du ministère de l’Environnement.

La contamination avait été mise en évidence en 2017 par une étude de caractérisation environnementale, en cause, la présence de nombreux polluants sur le littoral. En mars 2018, Chantal Rouleau, ministre responsable de la région de Montréal, avait annoncé un investissement de 5M$ pour la décontamination du littoral de la plage de l’Est par le ministère de l’Environnement, sans compter les 4M$ supplémentaires dans le cadre du programme Trame verte et bleue du Grand Montréal.

De nombreux rebondissements

En janvier 2014, le design de ce à quoi la plage de l’Est pourrait ressembler a été choisi. L’accès à la plage était alors promis pour 2016 avant d’être repoussé à 2018. Inaugurée en partie l’année dernière, la plage de l’Est dispose à ce jour d’un pavillon d’accueil, de terrains de volleyball et de mobilier urbain.