Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
15:50 3 juin 2020 | mise à jour le: 3 juin 2020 à 15:50 temps de lecture: 2 minutes

Agriculture urbaine : RDP-PAT dévoile son plan d’action

Agriculture urbaine : RDP-PAT dévoile son plan d’action
Photo: Courtoisie - Arrondissement RDP-PAT

Pour pouvoir se doter de 30 hectares d’espaces cultivables d’ici 2030, l’arrondissement Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles lance son plan d’action en faveur de l’agriculture urbaine pour les trois prochaines années.

À l’hiver 2019, l’arrondissement avait présenté en grande pompe sa politique d’agriculture urbaine. Le but ? Y dédier 30 hectares d’ici 2030 et devenir «le chef de file en matière d’agriculture urbaine», souligne Caroline Bourgeois, mairesse de l’arrondissement.

Cependant, pour atteindre ce objectifs, plusieurs étapes sont nécessaires.

Pour 2020, l’administration prévoit la mise aux normes des jardins communautaires et la modification de certains règlements pour favoriser la pratique de l’agriculture urbaine des citoyens et des entreprises.

Pour les années d’après, l’accès aux berges sera amélioré pour la pratique de la pêche sportive, des arbres fruitiers seront plantés dans l’espace public, des espaces sous-utilisés seront identifiés pour la culture maraîchère…

Des serres sur les toits ?

Pour Caroline Bourgeois, mairesse de l’arrondissement, la politique d’agriculture urbaine «contribuera à transformer notre façon de s’approvisionner en produits locaux et à assurer notre sécurité alimentaire».

Raison de plus, selon elle, dans un contexte de crise sanitaire, de favoriser «l’accès à une alimentation saine et durable; un enjeu qui préoccupe bon nombre de citoyens».

Le sommaire décisionnel issu du conseil d’arrondissement du 2 juin, indique que des modifications des règlements de l’arrondissement vont avoir lieu pour permettre et encadrer «la construction ou la modification d’une serre sur le toit d’un bâtiment». Et d’y permettre la fonction «agriculture urbaine».

Le cimetière Hawthorne-Dale a également été identifié comme un lieu où des projets seront mis en place.

Il faudra cependant revoir les dispositions du Plan d’implantation et d’intégration architecturale pour y permettre le nouvel usage.

Articles similaires