Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est

Un second mandat à la mairie de RDP-PAT pour Caroline Bourgeois

Caroline Bourgeois à l'Olympia. Photo: Josie Desmarais/Métro

La candidate de Projet Montréal, Caroline Bourgeois, remporte un second mandat à la mairie de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles. Elle siégera dorénavant dans un conseil détenu à majorité par Projet Montréal.

Celle qui est également responsable de la sécurité publique au comité exécutif et responsable de l’est de Montréal a remporté la mairie avec 47,88 % des voix. Elle devance son opposante d’Ensemble Montréal, Lyne Laperrière, qui a obtenu 46,86% des voix. Charles Sounan, candidat de Mouvement Montréal, a pour sa part obtenu 5,26% des votes.

«Quand on est élu, c’est une grande joie. D’être réélue… Je suis extrêmement reconnaissante envers les citoyens de RDP-PAT de dire « oui on est avec vous, on a apprécié le travail que vous avez fait »», affirme Caroline Bourgeois, rejointe par téléphone à l’Olympia.

Mme Bourgeois salue la réélection de la cheffe de Projet Montréal, Valérie Plante, à la mairie de Montréal. « Les Montréalais ont donné un mandat très fort à la mairesse Plante. (…) Je l’ai souvent dit, dans le même esprit que la mairesse Plante : lorsqu’on prend des décisions, ce n’est pas à court terme, c’est afin de permettre une meilleure qualité autant pour les citoyens que pour les générations futures. »

Pour les 100 premiers jours de son mandat, Mme Bourgeois affirme qu’elle aura comme priorité d’exécuter les travaux au parc de la Traversée à Pointe-aux-Trembles. Compléter le plan d’action en prévention de la délinquance pour la sécurité dans l’arrondissement sera aussi à l’agenda. Par ailleurs, la mairesse compte travailler dès cette semaine au budget 2022.

En 2018, Mme Bourgeois avait gagné son premier mandat lors d’une élection partielle avec 47,99 % du vote, avec moins de 400 voix d’avance sur son adversaire Manuel Guedes, d’Ensemble Montréal. Elle succédait alors à Chantal Rouleau de l’Équipe Coderre (aujourd’hui Ensemble Montréal), qui avait été mairesse d’arrondissement depuis 2010.

Projet Montréal majoritaire au conseil

La formation d’Ensemble Montréal, majoritaire au conseil d’arrondissement sortant, a par ailleurs perdu des plumes. Seulement deux conseillers de la formation de Denis Coderre sont réélus, contre 5 membres de Projet Montréal.

Dans le district de Pointe-aux-Trembles, le poste de conseiller d’arrondissement a été remporté par Marie-Claude Baril de Projet Montréal. Elle succède à Gilles Déziel d’Ensemble Montréal, qui prendra sa retraite en novembre. Le poste de conseillère de Ville est remporté par Virginie Journeau de Projet Montréal, qui succédera à Suzanne Décarie. Cette dernière prendra également sa retraite.

Dans le district de Rivière-des-Prairies, Nathalie Pierre-Antoine d’Ensemble Montréal conserve son siège de conseillère d’arrondissement. Giovanni Rapanà, qui a rejoint les rangs d’Ensemble Montréal, est également réélu comme conseiller de Ville.

Finalement, dans le district de La Pointe-aux-Prairies, le poste de conseiller d’arrondissement est remporté par Daphney Colin, de Projet Montréal. La conseillère sortante de ce poste est Lisa Christensen de Projet Montréal, qui a pour sa part emporté le poste de conseillère de Ville pour ce district. Mme Christensen succède à Richard Guay, qui quittera ses fonctions en novembre.

La candidate à la mairie d’Ensemble Montréal, Lyne Laperrière, indique dans une déclaration écrite qu’elle souhaite féliciter ses collègues d’Ensemble Montréal élus. « J’ai mené une très belle campagne électorale. C’est sûr que nous aurions aimé des résultats différents, mais c’est la démocratie qui a parlé. Je vais continuer à suivre attentivement les séances du conseil d’arrondissement et j’espère sincèrement que la future administration va finalement accélérer le développement de l’est de Montréal ».

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.