Culture
12:41 13 février 2020 | mise à jour le: 13 février 2020 à 17:44 temps de lecture: 3 minutes

Deux gars de l’Est aux Francouvertes

Deux gars de l’Est aux Francouvertes
Photo: Gracieuseté

Originaire de l’Est de Montréal, le duo de rappeurs dope.gng participera au festival des Francouvertes pour la première fois en performant le 9 mars sur les planches du Cabaret du Lion d’Or, où ils comptent bien faire danser les 250 spectateurs.

Sous les pseudonymes de Zilla et Yabock, Marven Jean et Victor Tremblay-Desrosiers forment l’un des groupe de rap québécois qui concourront à la 24e édition des Francouvertes. S’ils se sont rencontrés sur les bancs du Collège Jean-Eudes dans le programme de jazz, c’est après avoir «commencé à fumer des bats [joints] ensemble» il y a 6 ans que leur amitié débute et qu’ils commencent à faire de la musique en tandem, explique Marven Jean.

Depuis quelque temps, le duo a le vent dans les voiles. Après avoir sorti leur premier album FIEND en juin dernier, ils ont joué  sur plusieurs scènes montréalaises dont le Quai des Brumes, puis ont été listés dans le top 50 des meilleurs projets de rap local par le magazine culturel Voir.ca.

Selon Marven Jean, c’est leur hip-hop «un peu plus en marge avec des influences extérieures», mais aussi leur désir de faire quelque chose «de spécial» mêlant le trap, l’emo, le punk, qui a su séduire les 41 jurés des Francouvertes.

Choquer et faire bouger

«C’est l’année où on a reçu le plus de projets rap parmi les inscriptions et dope.gng est ressorti du lot au terme des deux rondes de sélection», indique Clémence Giroux-Tremblay, relationniste de presse pour les Francouvertes. Le concours, qui a reçu plus de 200 candidatures cette année, a notamment servi de tremplin pour Dead Obies, Les Cowboys fringuant ou encore les sœurs Boulay lors d’éditions précédentes.

Utilisant leur stress comme «carburant dans le moteur», le duo sait qu’il tire sa force de son énergie qu’il transmet à l’auditoire. C’est d’ailleurs ce qu’ils veulent montrer sur la scène du Lion d’Or. «On voudrait choquer, que les gens fassent « Wow! c’est quoi ça? » », indique Marven Jean. Nous, on ne veut clairement pas voir de monde assis pendant nos shows, on veut faire bouger la foule, leur faire comprendre notre énergie et notre vibe».

Face à eux, vingt artistes et groupes s’affronteront pour tenter de remporter 10 000$. C’est «clairement stressant parce que c’est un concours, mais en même temps on est là pour donner comme d’habitude notre 100% et je pense que les gens vont comprendre en show ce qu’on est», assure le jeune rappeur de 23 ans.

Qu’ils remportent le prix ou non, le binôme prévoit un voyage en France pour aller rejoindre le collectif Novengitum avec qui ils ont travaillé sur leur album. «C’est sûr qu’on irait faire aussi des belles sessions dans des beaux studios [d’enregistrement] et on s’achète des grills, des bagues et des grosses chaînes», conclut en riant Marven Jean.

Lors de leur prestation au Lion d’Or le 9 mars, – Vendou et Petit Papa seront également en spectacle.

Programmation des préliminaires des Francouvertes

  • Le 17 février: Mélodie Spear, Guillaume Bordel, Embo/phlébite
  • Le 24 février: Ariane Roy, MoKa, Aramis
  • Le 2 mars: Jessy Benjamin, La Faune, Narcisse
  • Le 9 mars:  – Vendou, Petite Papa, dope.gng
  • Le 16 mars: Jeremy Lachance, Désarroi, La Fièvre
  • Le 23 mars: Kanen, thaïs, Valence
  • Le 30 mars: Mclean, Mille Piastres Please, Trop Belle

Articles similaires