Rivière-des-Prairies
13:28 17 août 2020 | mise à jour le: 17 août 2020 à 16:56 temps de lecture: 4 minutes

Le réaménagement du boulevard Gouin divise les Prairivois

Le réaménagement du boulevard Gouin divise les Prairivois
Photo: Courtoisie// Arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-TremblesLe Projet poussette vise l’implantation d’un corridor cyclable et piéton sur le boulevard Gouin.

Le nouveau corridor piéton et cyclable de 7,7 kilomètres qui prend forme sur le boulevard Gouin Est divise les résidents de Rivière-des-Prairies. Le Projet poussette a beau faire le bonheur de certains, il en fait rager d’autres.

« Il était temps!», lance Maxime Rioux-Chartrand. Le jeune père de famille habite à environ 700 mètres du boulevard Gouin depuis 2011 et va courir régulièrement sur le bord de la rivière. Mais pendant longtemps, il évitait d’y aller en vélo, en raison des nids de poule et des poteaux hydroélectriques sur la piste cyclable.

« Il y’avait des gros trous, c’était dangereux », relate pour sa part Sandrine Quirion, qui habite également près du boulevard Gouin. Elle va y courir deux ou trois fois par semaine, en plus de s’y promener avec ses enfants.
Elle est heureuse de voir que des espaces réservés aux piétons et cyclistes sont aménagés. «Ça va être plus sécuritaire pour tout le monde», souligne-t-elle.

«On peut enfin s’approcher de l’eau et en profiter de façon sécuritaire.» -Maxime Rioux-Chartrand.

Maxime Rioux-Chartrand et Sandrine Quirion se déplacent régulièrement en voiture pour se rendre au travail et le sens unique ne leur pose pas problème. «Ça va prendre une minute de plus, maximum, peu importe le déplacement», estime Maxime Rioux-Chartrand.

Des trajets plus longs

De son côté, Joe Amato estime que les changements rallongent d’au moins 25 minutes certains de ses déplacements. Il emprunte régulièrement le pont Pie-IX pour revenir de Laval en raison de son travail.

« Sur Henri-Bourassa, c’est l’enfer. Il y’a plein de trafic. C’est 25 ou 30 minutes de plus, c’est sûr», dit-il. Même si son trajet dépasse l’arrondissement de RDP – PAT, il déplore le manque de cohérence entre les arrondissements. À certains endroits à Montréal-Nord, le boulevard Gouin est à sens unique vers l’ouest, et à Rivière-des-Prairies, vers l’est.

En tant qu’agent immobilier, il remarque que les changements commencent à affecter le prix des maisons. «Des clients m’ont appelé. Ils me disent que les autos doivent tourner sur les petites rues», explique-t-il.

Il comprend mal comment se justifie la construction d’une piste cyclable, alors que l’hiver approche. «Qu’est-ce qui va arriver entre octobre et avril? Je trouve que c’est trop», laisse-t-il tomber.

M. Amato n’est pas le seul à penser ainsi. Une pétition a été lancée il y’a un mois le site Change.org contre le sens unique et la réduction de la vitesse. «La circulation devra se faire par le boulevard Perras, en construction depuis des années, ce qui va créer un énorme trafic», peut-on y lire.

Au moment d’écrire ces lignes, la pétition avait récolté plus de 300 signatures.

Le sens unique divise

C’est surtout le sens unique qui divise, selon un sondage en ligne réalisé par l’arrondissement cet hiver.

En tout, 1752 répondants ont participé au sondage sur la plateforme Réalisons Montréal entre le 21 février au 13 mars 2020. Parmi eux, plus de 70% de ceux-ci habitaient dans l’arrondissement RDP-PAT, dont 41,6% dans le secteur visé.

Plus des deux tiers des répondants se sont dits plutôt d’accord ou totalement d’accord avec le concept général du projet, la piste cyclable et le corridor piéton. Près d’un répondant sur quatre était toutefois totalement en désaccord avec le sens unique, lequel n’a reçu l’appui que de 55% des participants.

Dans un courriel, Virginie Leblanc, chargée de communication à l’arrondissement, souligne que le Projet poussette s’inspire de plusieurs recommandations du Plan directeur de revitalisation du boulevard Gouin adopté en 2015. Elle ajoute que ce dernier avait fait l’objet d’une vaste démarche de consultation.

L’arrondissement a aussi indiqué avoir procédé à des études et analyses, dont une étude de circulation, avant d’aller de l’avant avec le projet.

Articles similaires