Montréal
18:01 5 janvier 2021 | mise à jour le: 5 janvier 2021 à 18:04 temps de lecture: 3 minutes

REM de l’Est: des élus demandent l’ajout d’une station à Rivière-des-Prairies

REM de l’Est: des élus demandent l’ajout d’une station à Rivière-des-Prairies
Photo: Courtoisie – CDPQ InfraMaquette de la station Notre-Dame du REM

Des élus municipaux estiment que c’est le moment ou jamais de se mobiliser pour que le Réseau express métropolitain (REM) compte au moins une station de plus à Rivière-des-Prairies.

Le tracé du prolongement du REM dans l’Est annoncé en décembre prévoit une seule station dans le quartier, au Cégep Marie-Victorin, à la frontière de Montréal-Nord.

Nathalie Pierre-Antoine, conseillère d’Ensemble Montréal pour Rivière-des-Prairies, salue l’initiative. Si elle a bon espoir que la station pourra desservir les gens de l’ouest de son district, elle partage les préoccupations des citoyens de l’est du quartier, qui se sentent laissés pour compte.

«Je pense que c’est important pour les gens de Rivière-des-Prairies d’avoir au moins une station plus centrale», dit-elle. Cette station pourrait se trouver près d’Espace Rivière, futur cœur du quartier, ou encore près de l’axe Saint-Jean-Baptiste, selon elle.

Giovanni Rapanà, conseiller indépendant du district du Rivière-des-Prairies, demande quant à lui l’ajout de deux stations supplémentaires à l’est de l’autoroute 25.

«Je trouve inconcevable qui y ait autant d’argent dépensé pour un seul secteur, qu’il n’y ait aucune considération pour les gens de Rivière-des-Prairies», a-t-il déclaré en entrevue téléphonique.

Il estime que l’axe Henri-Bourassa pourrait être mis à profit pour mieux desservir les citoyens de l’Est.

Des pourparlers entamés

La mairesse de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, Caroline Bourgeois, indique avoir entamé des pourparlers avec Québec pour améliorer le service à l’est de l’autoroute 25.

«Ça serait une bonne chose d’avoir une station de plus à Rivière-des-Prairies, mais il faut regarder le tout dans son ensemble et rester ouvert aux différentes options», a-t-elle souligné en entrevue.

Selon elle, il faudra également travailler sur l’interconnexion entre le REM avec les deux stations de train de l’Est dans Rivière-des-Prairies ainsi qu’avec les autobus, de manière à desservir le maximum de citoyens avec une offre globale de transport en commun.

Elle réitère que l’investissement de 10 milliards de dollars pour prolongement du REM est un «super projet» pour l’Est.

Une rencontre avec Québec demandée

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CPPQ) tiendra des rencontres dans les arrondissements pour présenter les détails du projet aux élus.

Nathalie Pierre-Antoine compte porter les préoccupations des citoyens lors de ces discussions, mais elle demande également la tenue d’une rencontre avec les décideurs du gouvernement du Québec.

«La Caisse est le maître d’œuvre, mais les décisions ont été prises par le gouvernement», a-t-elle souligné en entrevue.

Lors de la séance extraordinaire du conseil d’arrondissement du 17 décembre, elle a demandé à ce que cette rencontre se tienne «assez rapidement», pendant que le dossier est encore chaud.

En entrevue, Mme Bourgeois a indiqué que la rencontre avec la CDPQ doit se faire en priorité. Elle se dit néanmoins «très ouverte» à ce que des échanges se tiennent par la suite avec le gouvernement du Québec.

Aucune rencontre n’est toutefois prévue pour le moment.

Articles similaires