Rivière-des-Prairies

STM : avenir incertain pour un service de bus dédié aux aînés

Le service de Navette Or est à l’arrêt depuis mars 2020. Photo: Archives/Métro Média

En raison d’un « plan de compression rigoureux », la Société de transport de Montréal (STM) n’a pas l’intention de ramener la Navette OR,  un service qui permettait à des personnes âgées de se déplacer dans plusieurs arrondissements. Cette décision est décriée par des organismes de défense des droits des personnes retraitées. 

Au printemps 2020, la STM avait suspendu temporairement la totalité du service des 10 navettes dédiées aux aînés. Officiellement, cet arrêt se justifiait par les contraintes sanitaires et le confinement de la clientèle cible. Or, malgré le déconfinement et l’assouplissement des mesures, le service est toujours à l’arrêt.

« L’insuffisance des effectifs et de l’achalandage, actuels et projetés, ne justifient pas de réinstaurer ce service jusqu’à nouvel ordre », affirme Isabelle A. Tremblay, chargée des communications et relations publiques à la STM.

Mme Tremblay évoque «un plan de compression rigoureux imposé par l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM).»

De son côté l’ARTM mentionne que pour le moment «aucune décision n’est prise». Et d’ajouter que l’organisme travaille à l’élaboration d’un cadre financier sur une période de quatre ans (2021-2024).

Un service essentiel

Les navettes permettaient aux gens plus âgés de se rendre à différents lieux importants de leur quartier, comme les centres communautaires et commerciaux.

« Il faut prendre en considération que la population québécoise est vieillissante ; nous sommes plus de 300 000 aînés à Montréal. Il faut non seulement garder ces navettes, mais améliorer considérablement le service », fait valoir Richard Chrétien, responsable des dossiers liés au transport à l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR).

La suspension indéfinie de la Navette OR est « un non-sens » selon Julia Primeau.

« Ce genre de transport en commun spécialisé qui permet de se déplacer rapidement et en toute sécurité est un service essentiel pour les aînés », avance celle qui habite dans une résidence pour aînés du nord-est de l’île.

Roselyne avait l’habitude d’utiliser cette navette. Elle limite désormais ses déplacements. « Même si j’utilise parfois les autobus 33 ou 48, c’est plus contraignant. La Navette Or est vraiment étudiée pour nous, les aînés, avec toujours des places assises », explique cette dame qui demeure dans une résidence privée pour aînés.

Nathalie Pierre-Antoine, conseillère municipale de RDP, s’est dite concernée par ce dossier. « C’est un service que l’on souhaite garder à RDP. On ne veut pas perdre cet acquis. »

L’AQDR de la Pointe-de-l ’île par la voix de son vice-président Ivan Dussault, assure suivre le dossier de très près. « Malgré la période estivale, nous continuons à faire pression. Une pétition a même été signée par le Regroupement AQDR du grand Montréal », ajoute-t-il.

Articles récents du même sujet