Rivière-des-Prairies

Plus de sensibilisation et de prévention autour des écoles

Plus de sensibilisation et de prévention autour des écoles
Les agentes du PDQ 45 sont là pour sensibiliser les parents à ne pas faire descendre leurs enfants n’importe où. Photo: Yohann Goyat / L'informateur

Des policiers du poste de quartier (PDQ) 45 de Rivière-des-Prairies ont fait une opération de prévention et de sécurisation aux abords des écoles lors de la rentrée scolaire. Cette année, cinq établissements sont principalement visés en raison de travaux de rénovation ou du volume important de circulation automobile.

L’école primaire Marc-Aurèle Fortin fait partie de ces écoles dites « plus problématiques ». « Le but étant de conscientiser les parents et leurs enfants à la situation autour de l’école », explique l’agente Karine Parent présente ce matin-là.

Les travaux d’agrandissement de l’école expliquent entre autres cette présence policière accrue.

Le matin du mardi 31 août, ce sont seulement trois autobus scolaires qui ont déposé les élèves devant l’école se situant au coin des avenues Fernand-Gauthier et André Ampère.

Cette baisse de service de transport scolaire est à l’origine de l’augmentation du nombre de voitures, selon l’agente Parent.

« Nous ne sommes pas là pour distribuer des contraventions, mais bien des dépliants afin de sensibiliser à la sécurité des enfants », ajoute-t-elle.

Les jeunes écoliers sont déjà familiers avec le service de police et appellent les agentes par leurs prénoms respectifs.

Emmanuella, venue déposer son enfant, reconnaît l’importance de la présence des agentes autour de l’école.

Une fréquentation en hausse

Le nouveau projet d’agrandissement permettra d’accueillir près de 100 élèves supplémentaires d’ici la rentrée 2022.

Une fréquentation qui va sûrement amener son lot de désagréments pour la circulation automobile et la sécurité des enfants, selon Enza, brigadière scolaire depuis 14 ans à l’école Marc-Aurèle Fortin.

« C’est un gros travail que j’effectue matin, midi et soir. D’ici l’année prochaine, je pense que je vais faire la demande d’une brigadière supplémentaire », avance-t-elle.

Nathalie, mère de deux enfants, se dit impressionnée par le nombre de véhicules quotidien dans le secteur. « Les panneaux arrêt sont souvent optionnels pour certains conducteurs qui résident ici même, déplore-t-elle. Ces enfants sont leurs enfants aussi ! »

Le Programme de sécurisation aux abords des écoles (PSAE) en place depuis janvier, prévoit l’installation supplémentaire de 150 nouveaux dos d’âne d’ici la fin de l’année.

10 M$

C’est le montant investi en 2021 par la Ville de Montréal dans 13 arrondissements dans le cadre du Programme de sécurisation aux abords des écoles.

Articles récents du même sujet