Rosemont

Plusieurs consultations publiques le 1er mai dans Rosemont

Plusieurs consultations publiques le 1er mai dans Rosemont
Photo: ArchivesLes citoyens sont invités à se prononcer sur des projets de planification urbaine prévus aux quatre coins de Rosemont – La Petite-Patrie.

Les citoyens pourront se prononcer sur quatre dossiers d’envergure dans Rosemont – La Petite-Patrie le 1er mai prochain, lors de consultations publiques qui se tiendront à la mairie de l’Arrondissement.

L’administration veut recueillir l’opinion des résidents à propos de projets d’aménagement et d’usage de permis un peu partout sur le territoire.

En premier lieu, on désire modifier le Règlement d’urbanisme afin d’empêcher certains usages dans le secteur Angus. En effet, selon le sommaire décisionnel du 1er avril dernier, l’objectif est d’interdire « certaines activités commerciales et industrielles pouvant générer des nuisances » et d’assurer la concordance du règlement en termes de densité de construction minimale.

Ce quartier de Rosemont a connu d’importantes transformations au fil des ans, avec l’arrivée de plusieurs projets résidentiels et commerciaux, incluant le Technopôle Angus, les condominiums U31 et prochainement le projet résidentiel TAK, sur le site de l’ancienne manufacture Solotech. L’Arrondissement souhaite tenir « compte de ces nouvelles réalités urbaines et continuer d’alimenter un développement harmonieux. »

On vise donc à encadrer le taux d’implantation minimal, la hauteur des bâtiments, ainsi que retirer les usages industriels qui regroupent les commerces de gros et d’entreposage dans le secteur.

Par ailleurs, près du Marché Jean-Talon, le projet de la Place Shamrock se poursuivra l’installation de mobilier urbain permanent cet été. L’Arrondissement veut aussi y créer nouvelle zone permettant la catégorie d’usages d’esplanade, parc et square, sur un lot donné au domaine public par le marché. L’espace d’une superficie d’environ 371 mètres carrés se trouve face au Marché Jean-Talon, sur l’avenue Casgrain.

Un autre sujet de consultation le 1er mai prochain portera sur la conversion du bâtiment situé au 6755, 36e Avenue, qui logeait le Centre communautaire Alphonse-Desjardins. Or, la Commission scolaire de Montréal (CSDM), récupérera bientôt l’édifice pour l’occuper. Puisqu’en vertu de la réglementation actuelle, les établissements scolaires ne sont pas autorisés dans la zone où est localisé le centre Alphonse-Desjardins, il faudra que l’Arrondissement y change l’usage permis.

Enfin, on vise un modification réglementaire qui permettra au projet de transformation de l’Insectarium de Montréal d’aller de l’avant, puisque des aspects techniques à propos du lotissement des terrains obligent l’Arrondissement à intervenir, les travaux proposés par Espace pour la vie étant dérogatoires.