Montréal
18:00 4 mai 2021 | mise à jour le: 12 mai 2021 à 19:19 temps de lecture: 3 minutes

Ligne bleue : Saint-Léonard demande qu’une station soit nommée Verrazzano

Ligne bleue : Saint-Léonard demande qu’une station soit nommée Verrazzano
Photo: 123RFLa station Verrazzano verrait le jour à l'intersection du boulevard Langelier et de la rue Jean-Talon Est dans le cadre du projet de prolongement de la ligne bleue de la STM.

Prochaine station, Verrazzano ? C’est ce que les usagers des futures stations du tronçon prolongé de la ligne bleue pourraient entendre, si la proposition de toponyme qu’endossent des élus du conseil d’arrondissement de Saint-Léonard est acceptée.

Le 3 mai, le conseil d’arrondissement a approuvé une motion qui réclame qu’une des trois futures stations de métro de son territoire soit nommée en l’honneur de l’explorateur franco-italien Giovanni Da Verrazzano (1485-1528), à qui l’on doit la première évocation connue de l’expression «Nouvelle-France». Les conseillers donnent ainsi du coffre à une demande formulée par quatre associations représentant la communauté italienne au Québec.

«C’est un geste symbolique fort pour reconnaitre l’intégration et le développement culturel et économique de la communauté italienne», explique Dominic Perri, conseiller de la Ville dans le district de Saint-Léonard-Ouest.

La proposition avait d’abord été faite conjointement à la STM par la Casa d’Italia, le Congrès national des Italo-Canadiens, la Fondation communautaire canadienne-italienne et l’Association des gens d’affaires & professionnels italo-canadiens (CIBPA).

Les organismes ont suggéré plusieurs noms de protagonistes reliés à l’histoire du Québec. Parmi les personnalités les plus illustres, le nom de Verrazzano a été préféré en raison de la renommée du personnage et de la place qu’il occupe dans l’Histoire, au commencement de la présence française au Nouveau Monde.

Un des critères demandés par la STM pour l’attribution des noms était de représenter les communautés qui ont contribué au développement de Montréal et du Québec.

La conseillère d’arrondissement de Saint-Léonard-Est Lili-Anne Tremblay s’est toutefois opposé à cette motion en soulignant l’importance de la parité dans la nomination des espaces publics. Les noms de Jeanne-Mance et Césira Parisotto ont été évoqués.

Une expédition historique

Né dans la région de Florence en Italie, Verrazzano a entrepris sa première expédition maritime vers le Nouveau Monde en 1524, pour le compte de la France. Son voyage a abouti à la première cartographie de la côte atlantique des États-Unis, d’Angoulême (site actuel de la ville de New York, où un pont porte aujourd’hui son nom) jusqu’au Cap Breton.

Il a ensuite suivi la côte jusqu’au Maine moderne, au sud-est de la Nouvelle-Écosse, et il est arrivé à Terre-Neuve. Il a pris possession de ces terres au nom du roi de France, qu’il a nommé «Nova Franza», soit Nouvelle-France. C’est sur les bases de ce premier voyage que Jacques Cartier est arrivé 10 ans plus tard dans le golfe du Saint-Laurent.

Trois noms à trouver

La station Verrazzano verrait le jour à l’intersection du boulevard Langelier et de la rue Jean-Talon Est dans le cadre du projet de prolongement de la ligne bleue de la STM. Les deux autres stations prévues dans l’arrondissement pourraient porter les noms de Lacordaire et Saint-Léonard.

En janvier 2021, la STM avait annoncé la mise en place d’un comité de toponymie dans le cadre des travaux du prolongement de la ligne bleue. Celui aura pour tâche principale de proposer des noms pour les futures stations d’ici l’été 2021. Selon la STM, le comité accordera une grande place dans son analyse aux femmes et aux réalités multiculturelles et autochtones.

Le texte a été modifié depuis sa mise en ligne afin de tenir compte de la position de la conseillère Lili-Anne Tremblay.

Articles similaires