Sud-Ouest

Un 4e album pour FOATW

Un 4e album pour FOATW

Dans leur studio, dans un chalet en pleine forêt ou dans leur domicile du Sud-Ouest, Céline Bianchi et Robert Cole du groupe FOATW ont mis deux ans à concocter un 4e opus à leur image. Heureux mélange de rock, de folk, de techno et d’acoustique, celui-ci se divise en deux mini albums My Fault, qui vient tout juste d’être lancé sur les plateformes numériques, et Your Problem, qui sortira dès le printemps.

@R:«Après notre troisième album, on sentait que l’énergie du groupe s’effritait, explique la résidente de Pointe-Saint-Charles, Céline Bianchi. Il y a eu beaucoup de fluctuations des autres membres du groupe, mais Robert et moi nous voulions continuer.»

Une bourse de 10 000$ du Conseil des Arts et Lettres du Québec (CALQ) a convaincu le duo de poursuivre son parcours musical, auquel s’est par la suite greffé le batteur Louis Angers, le guitariste Ben Duval et l’ingénieur de son Tim Gowdy.

«Nous avons beaucoup en commun, alors ça a bien fonctionné. Nous sommes tous dans la quarantaine, avec des enfants et des emplois respectifs, explique Robert Cole, qui demeurait dans la Petite-Bourgogne avant de déménager à Londres il y a plus d’un an. Avec l’argent, nous avons loué un local de pratique, trouvé de nouveaux instruments et on s’est permis de partir plusieurs week-ends en retraite créative.»

Style musical
Chanteurs du groupe, ce sont Robert Cole et Céline Bianchi qui ont composé la majeure partie de ce 4e album, sur lequel figure neuf chansons. Si My Fault est le résultat d’une coopération entre les deux passionnés, Your Problem a été créé à couteaux tirés.

«Nous avons tellement été ensemble qu’on a fini par passer six mois sans se parler, à travailler chacun de notre côté. C’est une bonne chose en soi, parce que ça a amené fraîcheur et renouveau», avoue la musicienne de 44 ans.

Alors que leurs trois premiers disques mettaient de l’avant un style folk et acoustique, les deux chanteurs ont cette fois eu envie d’explorer de nouveaux genres musicaux en intégrant la guitare électrique et le synthétiseur.

«Notre public est assez restreint alors on peut se permettre de s’amuser. On n’a pas un style coulé dans le béton», lance Céline Bianchi.

FOATW compte toutefois de nombreux admirateurs dans le Sud-Ouest depuis ses nombreuses prestations au Festival Folk sur le Canal, au Festival du vivre ensemble, aux fêtes organisées au Bâtiment 7 ou encore aux événements du Centre culturel Georges-Vanier.

Si le groupe a dû freiner sa tournée de spectacles depuis le départ de Robert Cole outre-mer, ses membres souhaitent retourner sur scène dans un avenir rapproché. Un cinquième album est également dans leur mire.

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Jacky Blisson

    Hâte de revoir ce groupe mythique sur scène dans le sud-ouest!