Vaudreuil-Soulanges
14:39 30 octobre 2020 | mise à jour le: 7 juin 2021 à 15:09 Temps de lecture: 3 minutes

Nouvelle consultation écrite sur la protection du boisé Rousseau

Nouvelle consultation écrite sur la protection du boisé Rousseau
Photo: Olivier Boivin/MétroLe boisé Rousseau

Une deuxième consultation écrite a été amorcée par la Ville de Pincourt afin de donner plus de temps à ses citoyens de se faire entendre au sujet du projet de conservation du boisé Rousseau.

Une lettre a été envoyée à l’entièreté de la population pincourtoise afin de lui donner plus de détails sur les démarches en cours concernant l’acquisition de la forêt privée au coût de 4,3 M$. La Ville souhaite ainsi donner plus d’information et permettre à un plus grand nombre de résidents de s’exprimer sur la question.

Les détails de la taxe spéciale qui vise à rembourser cet emprunt restent inchangés. Elle est toujours à la hauteur de 36$ pour l’ensemble des citoyens, à laquelle s’ajoutent 215$ ou 283$ pour les résidents des deux zones à proximité du boisé.

L’argument principal associé à la taxe supplémentaire pour les résidents qui bordent la forêt est celui de la valeur de leur propriété qui risque de grimper en flèche.

Les citoyens s’étant opposés au projet lors de la première consultation n’auront pas à le faire de nouveau. Il suffit d’envoyer un courriel à la municipalité pour confirmer le maintien de leur opposition.

Le public a jusqu’au 9 novembre pour donner son opinion.

Confusion

Malgré les efforts de la Ville, certains citoyens se disent toujours confus quant au sens de la question qui leur est posée. «Si on s’oppose est-ce qu’on s’oppose à conserver la forêt ou bien au mode de remboursement du prêt pour l’achat du boisé?», s’interroge Michel Pilon, dont la maison est voisine de l’espace vert.

La municipalité indique que le prix est une répercussion de la protection de la forêt et que les deux vont ensemble. Les citoyens ont cependant la possibilité d’indiquer pourquoi ils s’opposent au projet dans le document qu’ils peuvent retourner à la Ville.

Les résultats de cette consultation écrite seront connus lors de la séance du conseil municipal du 8 décembre ou lors d’une séance extraordinaire. Si 1084 documents d’opposition sont reçus par la Ville, un scrutin référendaire sur la question pourrait être tenu.

Poursuite

Les promoteurs qui possèdent actuellement les terrains du boisé situé entre la Place Rousseau et la 19e avenue souhaitaient construire 45 maisons unifamiliales à cet endroit. La Ville avait bloqué ces démarches en 2018 afin de procéder à une étude écologique du site.

Celle-ci a révélé quatre zones humides à haute valeur écologique. La Ville a alors entrepris ses démarches d’acquisition des lieux pour fins de conservation. Le promoteur principal, qui possède 38 des 46 lots, a alors intenté une poursuite en Cour supérieure contre la Ville de Pincourt pour avoir retardé la construction des maisons.

Articles similaires