Ville-Marie

Des sans-papiers réclament un statut pour tous

Des manifestants
Des manifestants à la place Émilie-Gamelin, dans Ville-Marie, qui revendiquent un statut pour tous. Photo: Emmanuelle Froment / Métro

Sous un soleil de plomb, des centaines de personnes ont manifesté dimanche après-midi à la place Émilie-Gamelin, dans Ville-Marie à Montréal, afin de réclamer au gouvernement fédéral un programme de régularisation pour les migrants sans-papiers.

Des représentants de nombreux groupes communautaires sont venus demander au ministre fédéral de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Sean Fraser, de «tenir sa promesse» concernant la mise sur pied d’un plan de régularisation pour les personnes sans statut d’immigration au pays.

Emmanuelle Froment / Métro

«Il y a trop de migrants qui sont dans une situation de grande précarité et attendent avec impatience un vrai statut pour enfin vivre normalement, indique Hady Anne le porte-parole de Solidarité sans frontières, l’un des organisateurs de cette manifestation. Toutes ces personnes sont déjà bien intégrées au Québec. Elles ont l’impression que le gouvernement les laisse tomber.»

Emmanuelle Froment / Métro

Selon les données de mars 2022 du gouvernement du Canada, le nombre de migrants sans-papiers au pays se situerait entre 20 000 et 500 000 personnes.

«J’espère régulariser mon statut d’immigration rapidement. Je suis au Québec depuis 6 ans et je veux y rester. J’ai très peur que le gouvernement m’expulse. Je vis avec cette angoisse tous les jours […]. Si un policier contrôle mes papiers, c’est la fin pour moi et ma famille», indique cette mère de deux enfants, originaire d’Afrique de l’Ouest, qui tient à garder l’anonymat.

Les migrants sans statut sont vulnérables, d’après Hady Anne de Solidarité sans frontières, car ils n’ont pas accès entre autres aux soins de santé et aux services sociaux.

De son côté, Mala Flores, originaire du Portugal, est soulagée d’être résidente permanente depuis quelques mois. «Je suis venue soutenir toutes ces personnes qui vivent un grand stress au quotidien. Il ne faut pas perdre espoir et continuer à se battre», précise la jeune femme.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet