À la belle fille du COS

À la belle fille du COS, Costine Debeurre. Je pensais que je t’avais perdu..chaque seconde sans toi était une éternité dans l’agonie. Depuis ce jour je me suis remis en forme et mes grand muscles de mollusques sont plus moue que jamais, mes mains tendres et moites sont douces, comme ceux de la peau d’un phoque. Je rêve être à tes côtés comme deux corps inanimés lors du Tienanmen. Je sais qu’avant tu ne me prenais pas au sérieux à cause que j’ai 38 ans et j’habite encore avec ma maman mais j’ai grandi depuis et j’habite dans le sous-sol avec aucune porte qui branche son domicile au miens.
Mon grand voyage exotique à Saint-Georges-de-Beauce m’as ouvert les yeux, je sais ce que je veux et je veux être avec toi. Je suis prêt à m’engager malgré les obstacles qui sont nous séparent. Mon histoire avec Chantal c’est fini, je passe à autre chose. Tu est ma bien aimée ma belle petite crottée toute mottée.

Je t’aime Costine Debeurre. Remarque moi s’il vous plait.

René Behdeux,