A la latino de la ligne verte vers Angrignon

à mon embarquement à Lionel Groulx, ta lumière était projetée sur mon visage.

Toi, une latino (à ce que je pense) avec des cheveux très courts, un short très court de couleur bleue marine, un t-shirt grenat, tu as deux boucles sur l’oreille gauche, un sac à main noir et un panier en plastique jaune dans la main ce samedi 15/08/2015 vers 18h45.

a ta sortie à Jolicoeur, le wagon était devenu sombre jusqu’à destination mais malgré tout, mes yeux t’ont cherché sur l’escalier menant à la sortie de jolicoeur

S’il te plait, ramène cette lumière en m’écrivant.

Yves

yverait@gmail.com,