à mon amie

Vous me connaissez assez mal mon amie, premièrement, je ne suis pas pauvre du tout. Deuxièmement, mon bonbon intéresse qui veut du sucre et, finalement, je ne suis pas un paon. Pour ce qui est de la toile de la vie et de tout ce charabia poético-spirituel de matante, je vous remercie de l’effort mais vous ne pourrez m’être d’aucune aide, je suis masochiste et mon karma est foutu. Au plaisir.

Lucien,