A un homme du désert qui a ensoleillé ma nuit

A toi que je croise souvent dans le dernier métro reliant Beaubien a Jarry.
Tu portes souvent ce t shirt noir avec EVERLAST écrit au centre en bleu et orange,sous lequel je devine un corps d’athlète.
Toi qui m’a attendri par ton regard de feu et tes immenses cils.Moi je suis la, impuissante, a t’observer , tes lèvres charnues ont l’air si douces et ton sourire dessine une craquante fossette sur tes joues.Tes cheveux et ta barbe noire se parsèment de blanc et me laissent imaginer toute la sagesse qui se cache en toi.
Ouvre les yeux je suis juste la a attendre ton premier pas 🙂

Cleopatre Quinto Sol,