Belle du métro radisson

Depuis le premier jour que je t’ai vu je ne sans cesse arrêté de penser à toi et encore aujourd’hui même si je ne te vois plus tu hante minuit mes désirs tu te reconnaîtras car tu sais qui je suis je suis lui ,qui est là ,là-bas

Le lutin,