C’est fini…

Le citron est pressé, il y a plus de jus à tirer. J’en reviens pas ! après huit ans ! C’est tellement fini que je me demande aujourd’hui comment ça a pu arriver. C’est comme si je me réveillais d’un long sommeil. J’ai beau lire tous les messages, je ne te retrouve plus, je t’ai perdu au fond des mots. Mais je garde pour moi cet ultime poème d’amour intitulé « D’une brisée à une autre » écrit par un inconnu et paru dans le Métroflirt du 13 octobre dernier. Oui, c’était beau en-dedans quand t’étais là dans le fond de moi… Maintenant, c’est le vide et je n’aime plus personne. Adieu.

M. - M., 15 octobre 2020