de celle qui t’est fidèle…

comment provoquer en toi le réveil de cette amour qui sommeil? comment mettre enfin tes sens en éveil?comment présever les souvenirs? en être son propre artisan? faut-il que je sois la seule partisante? pour toi je suis devenue comme une éxilé sans patrie, mais qu’importe que nos chemins à jamais soit séparé, l’importance, c’est qu’un jour il y a eu un « moi » et un « toi » qu’importe que ces instants aient été si courts,et que ce que demain nous réserve…je voudrai simplement que tu saches que jaimais je ne t’oublirai…puisque je suis là, comment peux-tu imaginer que mon amour pour toi puisse se dissiper? que je puisse oublier l’empreints de souvenirs que je n’ai pas délaisser, que dans ma mémoire sont restés figés, dont la fin je ne peux avoir le présagé…

elle...,