Fauve fugitive fautive

La Lune a fauté

Rosée du matin: ses pleurs
Sueurs du jour: sa peine
Seule loin de toi:
son chagrin toute la nuit et de toute une vie

Il n’eut suffit
Que d’être mieux à l’écoute
Du murmure de nos coeurs

Maintenant..
Le mur du silence
Face au mur des lamentations

Je maudis les imperfections
Bonnes à fausser toutes les perceptions et interprétations

Je bénis la croisée de nos chemins de vie
pour t’avoir rencontré, aimé et appris

Je me réjouis de la confiance
que je place dans la persévérance

Parce que j’y crois..

coeur mouillé émietté,