Jeune homme lettré

Bonjour à toi, je t’ai aperçu à la station Mont-Royal samedi, tes cheveux légèrement bouclés tombaient doucement sur tes yeux. Tu sentais les pivoines, les roses et le lias; ton allure désinvolte s’arrimait aux beautés d’un printemps qui arrive bientôt. Tes longs doigts de pianiste tenaient un livre dont je n’ai pas pu lire le titre. Si tu te reconnais, réponds-moi et nous pourrions s’organiser une rencontre.

Lecteur,