Joyeuses Fêtes dans la 97

À toi belle dame de classe qui m’a souhaitée de Joyeuse Fêtes dans la 97. J’avais ramassé tes gants que tu avais laissé tomber délicatement tout près de toi. Tu m’as fais remarqué qu’à une certaine époque les jolies damoiselles faisait de même avec leur mouchoir. Sache que c’est un classique qui ne se démode pas et que j’aurais aimé poursuivre la conversation si je n’étais pas déjà engagé. Tu as quand même réchauffé mon cœur et mis un sourire sur mes lèvres. Au hasard d’une prochaine rencontre peut-être.

97Mt-RoyalE,