le temps d’une station

Tu es monté sois a Papineau ou Beaudry , je n’en suis plus très certaine , nos regards ce sont croisé l’espace d’un bref instant mais j’ai aussitôt détourner le mien pour regarder dans la fenêtre du wagon. Que veux tu , je suis plutôt timide. je ne suis pas du genre a écrire sur Métro-flirt ( je suis plus du genre a le lire pour rire un peu) mais je peux bien tenter ma chance. Tu étais plutôt grand avec des cheveux foncé et tu portais une veste de cuir je crois ( a moins que ma mémoire me joue des tours) j’étais la petite demoiselle au cheveux roux éclatant assise avec un sac a dos beige sur les cuisse , si tu te reconnais fais moi signe a travers cette rubrique , au plaisir de te recroiser

la petite rousse,