Les Haïkus du métro 55 – Radisson

Toi, l’emmitouflée
Ton pemmican aux groseilles
Comme un grand festin

Kuko,